DFP Header Code

Match Page - Scoreboard

Match Page - Fixed Scoreboard

Actualité

Aperçu

Match Centre - Preview - Current Standing A v B

Match Centre - Preview - H2H

Match Centre - Preview - Form Guide

Match Centre - Preview - Last Three Meetings

Statistiques de la saison

Match Centre - Preview - Season So Far A v B

Statistiques tournoi

Match Centre - Preview - Tournament Record (Team A)

Match Centre - Preview - Tournament Record (Team B)

Le monde a les yeux tournés vers Twickenham

mercredi 16 mai 2012

00:00 (GMT)

Partager cette page

The 17th Heineken Cup Final at Twickenham Stadium on Saturday is a strictly Irish affair but the eyes of the rugby world will be focused on the battle between defending champions Leinster Rugby and Ulster Rugby to claim the globe's most coveted club trophy. - 16/05/2012 12:21

The 17th Heineken Cup Final at Twickenham Stadium on Saturday is a strictly Irish affair but the eyes of the rugby world will be focused on the battle between defending champions Leinster Rugby and Ulster Rugby to claim the globe's most coveted club trophy. - 16/05/2012 12:21

C’est une opposition100% irlandaise qui clôturera la 17e édition de la H Cup samedi à Twickenham, mais le monde entier aura les yeux braqués sur cette finale entre le tenant du titre du Leinster et l’Ulster.

C'est une opposition100% irlandaise qui clôturera la 17e édition de la H Cup samedi à Twickenham, mais le monde entier aura les yeux braqués sur cette finale entre le tenant du titre du Leinster et l'Ulster.

L'hémisphère nord va désigner son champion dans le temple du rugby anglais avec la garantie qu'un club irlandais va remporter l'épreuve pour la cinquième fois lors des sept dernières années. Le Leinster a l'ambition de devenir le premier club couronné trois fois en seulement quatre années.

C'est sans comparaison avec l'Ulster, champion en 1999 mais qui n'avait plus participé à une finale depuis ce sacre, il y a treize ans. C'est la première finale 100% irlandaise de l'histoire. Et les deux clubs ont bien mérité leur place.

L'Ulster doit sa présence à Twickenham à un énorme exploit, une victoire sur le Munster à Thomond Park 22-16 en quart de finale. Les Nord-Irlandais ont inscrit le même nombre de points en demi-finale, face à Edinburgh à Dublin (22-19).

Le Leinster n'avait pas fait dans le detail en quart, atomisant les Cardiff Blues 34-3. La demie fut beaucoup plus compliquée à Bordeaux face à l'ASM Clermont Auvergne (19-15).

Il faut ajouter à ce bilan une invincibilité inédite. Le Leinster reste sur sept victoires et un nul lors de cette édition. Une victoire samedi et le club deviendrait le premier à rester invaincu toute une saison européenne.

L'Ulster avait lui fini parmi les meilleurs deuxièmes de poule. Le retour de leur pilier John Afoa après une suspension de quatre semaines devrait les aider dans le combat qui s'annonce.

La bataille fera rage aussi dans les airs où Brad Thorn, champion du monde 2011, défiera Leo Cullen, le capitaine du Leinster. Son homologue de l'Ulster, l'ancien Springbok Johann Muller aura lui le prometteur Dan Tuohy en face de lui.

Le duel des buteurs entre Jonathan Sexton, Homme du Match de la finale 2011, et le Sud-Africain Ruan Pienaar sera également decisif.

En quart de finale, Pienaar avait été élu Homme du Match avec une réussite insolente au pied à six sur six. Sexton a lui déjà inscrit 88 points lors de cette édition.

Les objectifs ne manquent pas pour le Leinster, qui pourrait devenir le deuxième club à conserver son titre après les Leicester Tigers en 2002. La province irlandaise est aussi en quête d'un double H Cup-Ligue Celtique, alors que l'Ulster, éliminé en championnat, a pu se focaliser entièrement sur cette finale.

L'Ulster est guidé par un trio sud-africain où l'on trouve donc le capitaine Johann Muller et le demi d'ouverture Ruan Pienaar. Le troisième homme est Pedrie Wannenburg, qui disputera son dernier match sous les couleurs nord-irlandaises. Il s'envolera ensuite pour Castres et il aura donc particulièrement à cour de partir en beauté et ramener le trophée dans la vitrine de Ravenhill.

Mais le Leinster a très envie de tripler la mise devant des millions de téléspectateurs puisque le mtach sera diffusé dans plus de cent pays.

Match Centre - Preview - Lineups

Le Leinster était (encore) trop fort

samedi 19 mai 2012

00:00 (GMT)

Partager cette page

La marée était en Bleu à Twickenham pour cette 17e finale de H Cup

La marée était en Bleu à Twickenham pour cette 17e finale de H Cup

La marée était en Bleu à Twickenham pour cette 17e finale de H Cup, remportée comme la précédente par l’invincible Leinster (42-14). C’est un troisième sacre en seulement quatre années, les Irlandais règnent plus que jamais sur l’Europe, avec une campagne immaculée de toute défaite.

Les coéquipiers de Brian O’Driscoll ont détruit avec une très grande autorité la cuirasse de l’Ulster, trop tendre pour résister à la machine réglée dans ses moindres détails par Joe Schmidt.

Les espoirs du club vainqueur de l’édition 1999 n’ont pas tenu bien longtemps. Les Ulstermen ont mené après une pénalité de Ruan Pienaar, quatre minutes avant le début de la déferlante venue du Leinster.

Un premier temps fort, des phases qui s’enchainent et, tout en puissance, Sean O’Brien qui perce le coffre-fort. Brian McLaughlin avait pourtant prévu une attention particulière sur le troisième ligne international. En vain.

La bande de Johann Muller reste valeureuse, gratte même trois points de plus avant la pause. Mais après un autre essai du cousin de Dublin, par Cian Healy (14-6).

Le 1214e match de l'histoire de la H Cup et la première finale 100% irlandaise était-il déjà joué ? On le pense encore plus fortement lorsque Nigel Owens offre au Leinster un troisième essai, de pénalité après une terrible charge des tenants du titre. Ils sont sur le bon chemin pour le conserver, ce que seul Leicester a réussi en 2002 (24–9, 48e).

Au courage, condamné à l’exploit, l’Ulster met toutes ses forces dans la bataille. Le Leinster fait le dos rond et sort la herse. Que Tuohy franchit quand même en bout de ligne pour relancer le suspense (24-14) à l’heure de jeu.

Devant une foule de 80774 spectateurs, nouveau record, ce même suspense ne tient pas longtemps. Une pénalité, un essai de Van der Merwe, un cinquième de Cronin dans le temps additionnel donnent au festival du Leinster des airs de correction pour les joueurs de lUlster.

Grâce à ce nouveau triomphe qui annonce une nouvelle énorme fête, voilà le Leinster nouveau dauphin de Toulouse au palmarès, à un petit titre du géant français. La province irlandaise n’est pas à court de défis. Elle a encore la finale de la Ligue Celtique à jouer pour un doublé inédit. Surtout, elle voudra rejoindre Toulouse et ses quatre sacres, et devenir ainsi la première équipe championne d’Europe trois années de suite.

LIVE - TEST - Commentary

Match Page - Summary

Match Page - Timeline

Attaque

Match Report - Team Stats (Attack)

Défense

Match Report - Team Stats (Defence)

Tirs au but

Match Report - Team Stats (Kicking)

Regroupement

Match Report - Team Stats (Breakdown)

Phases statiques

Match Report - Team Stats (Set Piece)

Discipline

Match Report - Team Stats (Discipline)

Match Page - Player Performance

Partenaire Officiel

Supporters Officiels

Partenaires Diffuseurs

Partenaires Médias

Calendrier

Résultats

Poules

Menu