CHAMPIONS CUP

Fraser Dingwall suspendu trois semaines

Le trois-quarts centre des Northampton Saints, Fraser Dingwall, a été suspendu trois semaines à l’issue d’une audience disciplinaire indépendante relative au match de la 4e Journée de Champions Cup de son club face au Stade Rochelais au cinch Stadium at Franklin’s Gardens.

Dingwall a été expulsé par l’arbitre de la rencontre, Andrea Piardi (Italie), à la 39e minute du match pour un plaquage dangereux sur l’ailier du Stade Rochelais, Dillyn Leyds, en infraction à la Règle 9.13.

Règle 9.13 : Un joueur ne doit pas plaquer un adversaire d’une manière dangereuse.
Selon le règlement de World Rugby, les sanctions pour jeu déloyal en infraction à la Règle 9.13 – plaquage dangereux – ont les points d’entrée suivants – degré faible : 2 semaines; degré moyen : 6 semaines; degré supérieur : de 10 à 52 semaines.

Une Commission de discipline indépendante composée de Declan Goodwin (pays de Galles), président, Nigel Williams (pays de Galles) et Tembelani Hebert Mayosi (Afrique du Sud) a entendu les dépositions de Dingwall, qui a accepté la décision de carton rouge, celles du Team Manager des Northampton Saints, , Maurice Hartery, ainsi que celles de Liam McTiernan, Officier chargé de la discipline de l’EPCR.

La Commission a confirmé la décision de carton rouge, estimant que Dingwall avait heurté la tête de Leyd en exécutant son plaquage dangereux. Elle a déterminé que l’infraction correspondait au degré moyen du barème des sanctions de World Rugby. Elle a donc sélectionné un point d’entrée de six semaines.

En prenant en compte le casier disciplinaire vierge du joueur et l’absence de facteur aggravant, il a été décidé de lui accorder la réduction complète de 50% pour circonstances atténuantes. La Commission lui a donc imposé une sanction de trois semaines de suspension.

En raison du calendrier des rencontres des Northampton Saints, Dingwall pourra rejouer à partir du lundi 20 février. Cependant, s’il suit un atelier de coaching spécifique proposé par World Rugby, alors il pourra rejouer à partir du lundi 13 février.

Le joueur et l’EPCR ont le droit de faire appel de la décision.

Lukhan Salakaia-Loto suspendu quatre semaines

Le deuxième ligne des Northampton Saints, Lukhan Salakaia-Loto, a été suspendu quatre semaines à l’issue d’une audience disciplinaire indépendante relative au match de la 4e Journée de Champions Cup de son club face au Stade Rochelais au cinch Stadium at Franklin’s Gardens.

Salakaia-Loto a été expulsé par l’arbitre de la rencontre, Andrea Piardi (Italie), à la 81e minute du match pour avoir donné un coup de façon dangereuse au troisième ligne remplaçant du Stade Rochelais, Paul Boudehent, en infraction à la Règle 9.11.

Règle 9.11 : Jeu imprudent ou dangereux – charge avec l’avant-bras en avant
Selon le règlement de World Rugby, les sanctions pour jeu déloyal en infraction à la Règle 9.12 – charge avec l’avant-bras en avant – ont les points d’entrée suivants – degré faible : 2 semaines; degré moyen : 6 semaines; degré supérieur : de 10 à 52 semaines.

Une Commission de discipline indépendante composée de Kathrine Mackie (Ecosse), présidente, Tony Wheat (Irlande) et Marcello d’Orey (Portugal) a entendu les dépositions de Salakaia-Loto, qui a accepté la décision de carton rouge, celles du Team Manager des Northampton Saints, , Maurice Hartery, ainsi que celles de Liam McTiernan, Officier chargé de la discipline de l’EPCR.

La Commission a confirmé la décision de carton rouge, estimant que Salakaia-Loto s’était rendu coupable d’un acte imprudent de jeu déloyal. Elle a déterminé que l’infraction correspondait au degré moyen du barème des sanctions de World Rugby. Elle a donc sélectionné un point d’entrée de six semaines.

En raison du bon casier disciplinaire du joueur et du fait qu’il ait accepté la décision de carton rouge, la Commission a réduit la sanction de deux semaines. Elle a donc imposé une sanction de quatre semaines de suspension.

En raison du calendrier des rencontres des Northampton Saints, Salakaia-Loto pourra rejouer à partir du lundi 27 février. Cependant, s’il suit un atelier de coaching spécifique proposé par World Rugby, alors il pourra rejouer à partir du lundi 20 février.

Le joueur et l’EPCR ont le droit de faire appel de la décision.

Feibyan-Cornell Tukino suspendu trois semaines

Le Numéro 8 du Castres Olympique, Feibyan-Cornell Tukino, a été suspendu trois semaines à l’issue d’une audience disciplinaire indépendante relative au match de la 4e Journée de Champions Cup de son club face aux Exeter Chiefs au Sandy Park.

Tukino a été expulsé par l’arbitre de la rencontre, Andrew Brace (Irlande), à la 37e minute du match pour un plaquage dangereux sur le pilier des Exeter Chiefs, James Kenny, en infraction à la Règle 9.13.

Règle 9.13 : Un joueur ne doit pas plaquer un adversaire d’une manière dangereuse.
Selon le règlement de World Rugby, les sanctions pour jeu déloyal en infraction à la Règle 9.13 – plaquage dangereux – ont les points d’entrée suivants – degré faible : 2 semaines; degré moyen : 6 semaines; degré supérieur : de 10 à 52 semaines.

Une Commission de discipline indépendante composée de Sam Hillas (Angleterre), président, Frank Hadden (Ecosse) et John Greenwood (Angleterre) a entendu les dépositions de Tukino, qui a accepté la décision de carton rouge, celles du Directeur général du Castres Olympique, Matthias Rolland, ainsi que celles de Liam McTiernan, Officier chargé de la discipline de l’EPCR.

La Commission a confirmé la décision de carton rouge, estimant que Tukino avait commis un plaquage dangereux sur Kenny qui méritait une expulsion. Elle a déterminé que l’infraction correspondait au degré moyen du barème des sanctions de World Rugby. Elle a donc sélectionné un point d’entrée de six semaines.

En prenant en compte le casier disciplinaire vierge du joueur et l’absence de facteur aggravant, il a été décidé de lui accorder la réduction complète de 50% pour circonstances atténuantes. La Commission lui a donc imposé une sanction de trois semaines de suspension.

En raison du calendrier des rencontres du Casters Olympique, Tukino pourra rejouer à partir du lundi 20 février. Cependant, s’il suit un atelier de coaching spécifique proposé par World Rugby, alors il pourra rejouer à partir du lundi 6 février.

Le joueur et l’EPCR ont le droit de faire appel de la décision.

EPCR CHALLENGE CUP

Citation de Piers Francis rejetée

La citation contre le demi d’ouverture de Bath Rugby, Piers Francis, a été rejetée lors d’une audience disciplinaire indépendante relative au match de la 4e Journée d’EPCR Challenge Cup de son club face aux Glasgow Warriors au Scotstoun Stadium.

Francis avait été cité par le Commissaire à la citation du match, Gabriele Pezzano (Italie), pour avoir plaqué de façon dangereuse le trois-quarts centre des Glasgow Warriors, Sione Tuipulotu, à la 42e minute du match en infraction à la Règle 9.13.

Règle 9.13 : Un joueur ne doit pas plaquer un adversaire d’une manière dangereuse.
Selon le règlement de World Rugby, les sanctions pour jeu déloyal en infraction à la Règle 9.13 – plaquage dangereux – ont les points d’entrée suivants – degré faible : 2 semaines; degré moyen : 6 semaines; degré supérieur : de 10 à 52 semaines.

Une Commission de discipline indépendante composée de Jean-Noël Couraud (France), président, Donal Courtney (Irlande) et Val Toma (Roumanie) a entendu les dépositions de Francis , qui a reconnu avoir commis un acte de jeu déloyal mais que celui-ci ne méritait pas un carton rouge, celles du représentant juridique du joueur, Simon Pritchard, celles du Team manager de Bath Rugby, Fran Leighton, ainsi que celles de Liam McTiernan, Officier chargé de la discipline de l’EPCR.

Bien que la Commission ait déterminé que Francis avait commis un acte de jeu déloyal, elle a estimé que celui-ci ne méritait pas un carton rouge. La citation a donc été rejetée et Francis peut rejouer immédiatement.

L’EPCR a le droit de faire appel de la décision.

Avertissement du commissaire à la citation – Antoine Tichit (Castres Olympique)

Le pilier du Castres Olympique, Antoine Tichit, a reçu un avertissement de la part du commissaire à la citation à la suite du match de la 4e Journée de Champions Cup de son club face aux Exeter Chiefs le samedi 21 janvier 2023.

Cet avertissement a été donné pour une charge en avant avec l’avant-bras sur la zone du cou / de la gorge du joueur des Exeter Chiefs, Sam Simmonds, à la neuvième minute du match en infraction à la Règle 9.12. Le Commissaire à la citation de la rencontre était Eugene Ryan (Irlande).

Avertissement du commissaire à la citation – Sebastian De Chaves (Newcastle Falcons)

Le deuxième ligne des Newcastle Falcons, Sebastian De Chaves, a reçu un avertissement de la part du commissaire à la citation à la suite du match de la 4e Journée d’EPCR Challenge Cup de son club face au Connacht Rugby le samedi 21 janvier 2023.

Cet avertissement a été donné pour un contact dangereux avec le talonneur remplaçant du Connacht Rugby, Dylan Tierney-Martin, au-dessus de la ligne des épaules en infraction à la Règle 9.20 (b). Le Commissaire à la citation de la rencontre était Richard McGhee (Ecosse).

Les joueurs qui cumulent trois avertissements du commissaire à la citation, ou trois cartons jaunes pour des actes de jeu déloyal, ou une combinaison des deux, pendant la phase de poules et la phase éliminatoire de la Champions Cup et de l’EPCR Challenge Cup, devront se présenter à une audience disciplinaire.