Meilleur marqueur d’essais de l’histoire de la Coupe d’Europe, Chris Ashton, actuellement ailier des Harlequins, a révélé que le Toulousain Vincent Clerc fut une véritable source d’inspiration tout au long de sa carrière.

Vincent Clerc, sacré sur la scène européenne à trois reprises entre 2003 et 2010, est encore aujourd’hui le deuxième meilleur marqueur d’essais (36) de l’histoire de la Coupe d’Europe. Premier de ce prestigieux classement, le trois-quarts aile des Harlequins Chris Ashton a confié à quel point le Toulousain avait été une source de motivation durant sa carrière. L’ancien international anglais, âgé de 33 ans, a ainsi expliqué que Vincent Clerc fut le joueur qu’il aimait le plus regarder jouer. « C’est un joueur qui a marqué mon esprit. J’ai eu la chance de pouvoir le rencontrer, de jouer à ses côtés et de passer du temps avec lui à Toulon à la fin de sa carrière. Il a toujours été quelqu’un que j’aimais regarder, en particulier en Coupe d’Europe », a déclaré Ashton.

« Quel joueur ce fut pour Toulouse, combien d’essais il a marqué… même si je l’ai devancé, je l’admire beaucoup. Et j’ai enfin pu le rencontrer à Toulon. Parfois, on dit qu’on ne devrait pas rencontrer ce genre de personnes. Mais pour moi, c’est l’un des gars les plus gentils que j’ai jamais rencontrés », a souligné Ashton.

Et d’ajouter : « Donc, c’était vraiment bien pour moi de pouvoir le voir à la fin de sa carrière, passer du temps avec lui, mais j’avais beaucoup d’admiration pour lui en tant que joueur. En tant que marqueur d’essais, je voulais être comme lui.» Ashton a également dressé des éloges de son ancien coéquipier des Saracens Brad Barritt, qui a mené l’équipe anglaise à trois titres européens entre 2016 et 2019. « Avoir quelqu’un comme Brad dans son équipe nous a apporté de la constance au plus haut niveau. A chaque fois qu’il jouait, Brad donnait tout pour l’équipe », a ajouté Ashton. « Et vous avez besoin de joueurs comme ça pour former une équipe solide, avec un fort caractère. Chaque semaine, vous saviez que personne n’allait le dépasser. Chaque équipe a besoin d’un joueur comme Brad ».