Alors que les poules de la Champions Cup 2022/2023 sont désormais connues, nous revenons sur les précédentes rencontres européennes entre des équipes qui s’affronteront à nouveau la saison prochaine. Le choc entre le Stade Toulousain et les Sale Sharks, futurs adversaires dans la Poule B, est au coeur de notre focus du jour.

Phase de poules 2009/2010 : Stade Toulousain 36 Sale Sharks 17

Toulouse a lancé sa campagne dans la Poule 5 en décrochant une victoire convaincante au Stadium, inscrivant cinq essais contre Sale. Maxime Médard a lancé les hostilités avec un premier essai dès la deuxième minute de jeu à la suite d’un très beau mouvement collectif. Sale inscrivait de son côté ses premiers points sur une pénalité de Nick MacLeod. Les Rouge et Noir trouvaient toutefois le chemin de l’en-but à deux nouvelles reprises avant la pause. Vincent Clerc se frayait un chemin à travers la défense des Sharks, à la 13ème minute, avant de signer un doublé avant la demi-heure de jeu à la suite d’un superbe coup de pied croisé de Jean-Baptiste Elissalde, qui a transformé les trois essais du premier acte et a inscrit une pénalité. L’assaut des Haut-Garonnais s’est poursuivi en seconde période avec un doublé d’Yves Donguy. Sale s’est pour sa part consolé en toute fin de rencontre avec des essais de Rob O’Donnell et Ben Cohen.

Phase de poules 2009/2010 : Sale Sharks 13 Stade Toulousain 19

Toulouse fut beaucoup moins spectaculaire lors du match retour mais s’est arraché pour décrocher une victoire cruciale, sur la pelouse de l’Edgeley Park, synonyme d’un quart de finale à domicile. L’ouvreur de Sale Charlie Hodgson a réussi deux pénalités en première période, mais le buteur toulousain Jean-Baptiste Elissalde a riposté avec deux drops. Chris Jones de Sale a été expulsé dix minutes peu de temps avant la pause, et Toulouse a immédiatement profité de sa supériorité numérique, dès la reprise de la seconde période, en franchissant la ligne d’en-but du club anglais avec Virgil Lacombe. Mathew Tait a répondu au talonneur toulousain tandis que qu’Hodgson a ajouté les deux points de la transformation pour offrir un final tendu. Mais Elissalde a tenu les Sharks à distance en réussissant deux nouvelles pénalités qui mirent fin aux espoirs des Anglais d’atteindre la phase à élimination directe de la compétition.