Qualifié pour la campagne 2022/2023 de la Champions Cup, Montpellier Hérault Rugby a rejoint la finale du TOP 14 en disposant, à Nice, de l’Union Bordeaux-Bègles dans le dernier carré du championnat français (19-10).

Vainqueur de l’EPCR Challenge Cup la saison passée, Montpellier Hérault Rugby n’est plus qu’à une marche de soulever un nouveau trophée ! Samedi soir, sur la pelouse de l’Allianz Riviera de Nice, le club héraultais a en effet disposé de l’Union Bordeaux-Bègles en demi-finale du TOP 14 (19-10). « Je suis heureux pour le club, les joueurs et le président qui a beaucoup donné. On a monté du caractère, on a joué au rugby. Je suis très fier de mes mecs. Après, on a juste gagné une demi-finale, on a gagné le droit d’aller au Stade de France. On est à quatre-vingt minutes d’une chose qui n’est jamais arrivé dans ce club, c’est de ramener le bouclier de Brennus à la maison », a indiqué au coup de sifflet final le manager montpelliérain Philippe Saint-André.

Eliminé cette saison en quart de finale de la Champions Cup par le Stade Rochelais (31-19), le MHR a pris le dessus sur les Girondins en inscrivant un essai signé Vincent Rattez ainsi que deux drops de Garbisi et Bouthier. De leur côté, les joueurs de l’UBB, qui ont atteint les huitièmes de finale de la Coupe d’Europe contre les Maritimes, ont également franchi la ligne d’en-but à une reprise avec Matthieu Jalibert. « C’est une dure soirée. Le parcours s’arrête de façon brutale. Aujourd’hui (samedi), on pourrait dire que c’est une soirée logique. Le meilleur a gagné. Il n’y a pas de débat, ils ont été plus agressifs que nous, ils ont mieux joué au rugby que nous. J’ai du mal à comprendre pourquoi nous avons été si peu pétillants. On a été longtemps dans le match, mais c’est logique », a reconnu le manager de l’UBB Christophe Urios. Le 24 juin prochain, Montpellier Hérault Rugby retrouvera au Stade de France le Castres Olympique, vainqueur du Stade Toulousain dans l’autre demi-finale (24-18).