Battu par le Stade Rochelais en demi-finale de la Champions Cup (13-20), le Racing 92 ne décrochera pas sa première étoile européenne cette saison. Mais les Ciel et Blanc sont déterminés à revenir plus forts dès la prochaine campagne.

Les Racingmen ne broderont pas une première étoile européenne sur leur maillot ciel et blanc cette saison. Finalistes à trois reprises de la Coupe d’Europe, les joueurs du Racing 92 ont été battus en demi-finale, à Lens, par le Stade Rochelais (13-20). « Cette défaite fait mal mais on va s’y remettre. On est sportifs de haut niveau, c’est notre métier. Il y a des gens qui ont des métiers bien plus pénibles. Si on veut être champion, il faut se relever », a souligné le capitaine du club francilien Gaël Fickou.

Et le trois-quarts centre international d’ajouter : « On a des regrets énormes, ça se joue à rien. On a l’opportunité de marquer à la fin mais ce sont les aléas du sport. Sincèrement, ce n’était pas un match facile, ils (les Rochelais) sont très costauds, très denses, et ils n’ont rien lâché jusqu’au bout, bravo à leur état d’esprit.» De son côté, Laurent Travers, le directeur du rugby du Racing 92, s’est dit « fier de l’état d’esprit » de ses joueurs et « de leur engagement, ils ont mis énormément de coeur. Mais par moments, on a manqué de maîtrise donc ça n’a pas pardonné.»

  • Cliquez ICI pour acheter vos billets pour les finales de l’EPCR disputées le 27/28 mai à Marseille !