Alors que les huitièmes de finale de la Champions Cup se rapprochent à grands pas, nous vous proposons un focus sur chaque équipe qualifiée pour la phase à élimination directe, en sélectionnant les moments clés, les joueurs déterminants et les statistiques phares.

Coup d’oeil aujourd’hui sur le Stade Français Paris qui a terminé à la huitième place de la Poule B.

Parcours vers les huitièmes de finale

Le Stade Français a connu un début de campagne difficile en phase de poules, s’inclinant 36 à 9 sur la pelouse du Connacht Rugby, avant de perdre en déplacement chez les Bristol Bears (28-17). Mais avec l’annulation du match de la deuxième journée contre Bristol (0-0), en raison des conditions sanitaires, la formation du TOP 14 a conservé une chance de rejoindre les huitièmes de finale.

Opposé au Connacht Rugby sur sa pelouse de Jean-Bouin, lors de la quatrième journée, le Stade Français avait besoin d’une victoire avec un point de bonus offensif et une marge de plus de six points. Malgré le carton rouge de Tolu Latu, les Soldats Roses ont réussi ce défi avec des essais d’Adrien Lapegue (2), Ngani Laumape, Kylan Hamdaoui et Ryan Chapuis avant que Joris Segonds ne réussisse la dernière pénalité décisive pour sceller la victoire spectaculaire de son équipe (37-31) qui a ainsi terminé à la huitième de place de la Poule B.

Moment clé

Les espoirs du Stade Français de rejoindre la phase à élimination directe semblaient minces après avoir été réduit à 14, à 20 minutes du coup de sifflet final de la quatrième journée. Alors que le Connacht menait 31-20, les Parisiens ont réalisé un retour époustouflant avec notamment l’essai du bonus offensif inscrit par Ryan Chapuis avant qu’Adrien Lapègue ne s’offre un doublé. Mais le moment clé de la qualification des Soldats Roses est intervenu à la 80ème minute de jeu avec une pénalité de Joris Segonds permettant à son équipe de s’imposer avec un écart de plus de six points.

Joueur clé

L’ailier Telusa Veainu a participé aux trois matchs de la phase de poules du Stade Français et a été un danger permanent balle en mains. L’international tongien est l’un des meilleurs joueurs en termes de mètres parcourus (343) et de franchissements (6) dans cette campagne de la Champions Cup.

Statistiques clés

  • Seul l’ailier de l’ASM Clermont Auvergne Alvereti Raka a gagné plus de mètres (382) que Veainu (343) après avoir disputé trois matchs de phase de poules.
  • Seul Jimmy O’Brien (7), du Leinster Rugby, a réalisé plus de franchissements que Veainu (6) après avoir disputé trois matchs en phase de poules.
  • Léo Barré a battu 15 défenseurs en trois matchs de poules. Seul l’ailier de l’ASM Clermont Auvergne Damian Penaud a fait mieux (17) sur le même nombre de matchs.
  • Latu est l’un des cinq joueurs à avoir reçu un carton rouge lors de la phase de poules.

Adversaire en huitième de finale

Le Stade Français Paris affrontera son grand rival, le Racing 92, en huitième de finale aller-retour. Les Parisiens recevront les Ciel et Blanc au Stade Jean Bouin, le 9 avril, avant de se déplacer à Paris La Défense Arena le 17 avril. Pour rappel, le Racing 92 a atteint les huitièmes de finale après avoir terminé en tête de la Poule A.

  • Retrouvez ICI le programme des huitièmes de finale de la Champions Cup !