Entraîneur en chef de l’ASM Clermont Auvergne, Jono Gibbes espère pouvoir transmettre son expérience pour guider le club auvergnat vers un premier sacre en Champions Cup.

Battue par l’Ulster Rugby (23-29) lors de la première journée de la Coupe d’Europe, l’ASM Clermont Auvergne tentera de rebondir, samedi, au moment d’affronter les Sale Sharks à l’AJ Bell Stadium. Mais Jono Gibbes, qui a remporté trois trophées avec le Leinster Rugby, sait très bien à quel point il est difficile de triompher dans cette compétition. « Malheureusement, il n’y a pas de formule magique. C’est assez difficile de décrocher une place en phase finale et en phase finale, à chaque étape, tu vas affronter un adversaire de qualité », souligne le technicien néo-zélandais.


Et d’ajouter : « Finalement, au haut niveau, la marge est très très fine et il y a seulement 80 minutes pour écrire une page d’histoire ou pour essuyer une grande déception. Le trophée en vaut le prix, c’est pourquoi c’est si particulier. »

Alors qu’il a guidé le Stade Rochelais en finale de la Champions Cup la saison passée, Jono Gibbes met en garde les Jaunards au moment de défier les Sharks. « Sale est une équipe pas mal d’influence d’Afrique du Sud dans l’effectif. On a joué contre eux la saison dernière avec La Rochelle [Stade Rochelais], un match très combatif, très physique dans le ruck, une organisation définitivement très précise de leur entraineur et avec une vraie cohésion défensive, c’est très difficile de faire la différence face à eux », explique l’entraîneur clermontois. Pour ce premier match européen à l’extérieur, l’ASM devra donc répondre à « pas mal de défis.»

  • Retrouvez ICI le programme de la deuxième journée de la Champions Cup !