Alors que le Munster Rugby et les Wasps s’affronteront lors de la phase de poules de la Champions Cup 2021/2022, nous vous proposons de revivre, avec l’ancien capitaine Lawrence Dallaglio, le succès de l’équipe anglaise en demi-finale de la Coupe d’Europe 2004 (37-32).

« Jouer une demi-finale de la Coupe d’Europe est une tâche difficile. Alors se déplacer en Irlande pour jouer dans leur stade national contre une équipe du Munster qui était incroyable, cela fait partie de ces grands matchs historiques », a confié l’ancien troisième-ligne international Lawrence Dallaglio.

Et d’ajouter : « Il y avait un grand respect pour le Munster. C’était une équipe qui avait beaucoup d’expérience en Champions Cup même si elle avait subi certains revers. Notre préparation était extraordinaire. Nous avions environ 200 fans et eux 55 000, tous vêtus de rouge. Je ne suis jamais entré de ma vie dans un stade où l’atmosphère était aussi brûlante que ce jour-là. C’était vraiment nous contre l’entière nation du Munster. Nous étions gonflés à bloc.»

« C’est un match qui reste un grand classique, non pas à cause du résultat, mais en raison du comportement des deux équipes. Les demi-finales ne sont pas toujours des matchs dont les gens se souviennent. Ils peuvent être assez décousus, assez crispés avec une finale de la Coupe d’Europe en jeu. Mais dès la première minute, les deux équipes se sont lancées dans la bataille. »

Aux yeux de Lawrence Dallaglio, les Wasps ont eu « une attitude vraiment positive. Il y a eu quatre cartons jaunes, deux des deux côtés. Des essais des deux côtés, avec une intensité dramatique de tous les instants. Nous avons trouvé au fond de nous-mêmes les ressources pour revenir dans le match, avant que Trevor Leota n’inscrive l’essai décisif. Je me souviens de la gentillesse des fans de Munster. Ils ont dû avoir le cœur brisé après le match, et pourtant ils étaient si charmants. C’était l’un de ces matchs où les deux équipes méritaient d’être applaudi