Notre dernier bilan de la campagne 2020/21 de l’European Rugby Challenge Cup nous amène à Twickenham pour une finale époustouflante entre Montpellier et les Leicester Tigers (18-17).

Montpellier était en quête d’un second sacre en Challenge Cup, après avoir remporté la compétition en 2016. Dans le même temps, Leicester visait son troisième titre européen, après avoir remporté la Coupe d’Europe en 2001 et 2002. Et ce sont les Tigers qui ont frappé en premier par l’intermédiaire de l’ouvreur George Ford qui a inscrit une pénalité à la huitième minute de jeu. Montpellier a immédiatement réagi avec beaucoup de classe. Le trois-quarts aile Vincent Rattez, servi d’un coup de pied sublime d’Anthony Bouthier, a inscrit le premier essai de la finale transformé par Benoit Paillaugue.

Le demi de mêlée du MHR a ajouté une pénalité pour porter l’avance du club héraultais à 10-3. Mais Leicester a riposté en franchissant à son tour la ligne d’en-but. Coupable d’une série de fautes, les Montpelliérains ont été réduits à 14 après le carton jaune d’Alexandre Bécognée permettant à Leicester et Harry Wells de trouver la faille au coeur de la défense montpelliéraine, près des poteaux (10-10).

Montpellier s’est une nouvelle fois retrouvé en infériorité numérique avec le carton jaune du talonneur Guilhem Guirado. L’équipe Gallagher Premiership a mis moins d’une minute pour profiter de sa supériorité avec un maul puissant conclu par Jasper Wiese donnant l’avantage aux Anglais.

Un deuxième pénalité de Paillaugue a toutefois ramené la formation de Philippe Saint-André à quatre points avant que la formation du TOP 14 ne s’illustre sur un superbe mouvement collectif. D’une course tranchante, Gabriel N’Gandebe a percé la ligne défensive de Leicester, avant de trouver Bouthier qui a parfaitement servi Johan Goosen pour l’essai de la victoire. Paillaugue a trouvé les poteaux pour offrir au MHR un avantage décisif d’un petit point.