Notre bilan de la saison s’attarde aujourd’hui sur les demi-finales de l’European Rugby Challenge Cup avec deux rencontres passionnantes qui ont permis aux Leicester Tigers et à Montpellier de rejoindre la finale de Twickenham.

Leicester signe un retour spectaculaire contre l’Ulster

Les Leicester Tigers ont réalisé une superbe performance en seconde période pour écarter l’Ulster Rugby (33-24) au Mattioli Woods Welford Road, malgré 11 points de retard à la pause. George Ford a donné l’avantage aux Tigers avec une pénalité dès le début de la rencontre, mais le demi de mêlée de l’Ulster John Cooney a tout de suite riposté. Les Irlandais ont accéléré au quart d’heure de jeu. Profitant d’une supériorité numérique après le carton jaune de Tom Youngs, le deuxième-ligne Iain Henderson a inscrit le premier essai du match.

Les Irlandais ont réalisé le break six minutes plus tard avec un essai de Billy Burns transformé par Cooney. Leicester a toutefois signé un retour fulgurant dès la reprise. Auteur d’une course tranchante, l’ailier fidjien Nemani Nadolo a permis au numéro 8 Jasper Wiese de franchir la ligne d’en-but à la 44ème minute de jeu. Un essai transformé par Ford avant que ce dernier ne réussisse une pénalité quelques instants plus tard pour réduire l’écart à un point.

Les Tigers ont achevé leur superbe retour à la 52ème minute par l’intermédiaire du pilier Ellis Genge, décalé sur l’aile. George Ford a réussi la transformation puis s’est illustré en marquant un très beau drop. L’Ulster a réagi avec un essai de Nick Timoney, mais un mouvement fluide de Leicester a libéré Guy Porter pour l’essai de la victoire des hôtes permettant à l’équipe anglaise d’atteindre sa première finale européenne depuis 2009.

Montpellier aux forceps face à Bath

Montpellier a réalisé une prestation défensive époustouflante pour résister aux assauts de Bath Rugby (19-10) au Recreation Ground. La formation française a pourtant réalisé un début de match cauchemar, avec un premier essai anglais signé Tom Dunn après seulement deux minutes jouées. La transformation de Ben Spencer a accentué l’avantage de Bath, mais sous l’impulsion de son demi de mêlée Benoit Paillaugue, MHR a réagi à la 19ème minute. Le numéro 9 héraultais s’est illustré avec un délicieux coup de pied en direction de Vincent Rattez libérant Yacouba Camara pour le seul essai montpelliérain du match.

Sur la transformation de Paillaugue, Montpellier s’est adjugé une avance de trois points, mais Bath est revenu à hauteur à la 26ème minute avec une pénalité de Spencer. Benoit Paillaugue a toutefois eu le dernier mot juste avant la pause avec deux nouvelles pénalités pour donner au MHR un mince avantage.

Malgré les assauts répétés de Bath, la formation de Philippe Saint-André a tenu bon tout au long de la seconde période, repoussant une série d’incursions des hôtes dans leurs 22 mètres. La performance sensationnelle de l’équipe du TOP 14 a été couronnée dans les derniers instants avec une pénalité de l’ouvreur sud-africain Handré Pollard envoyant Montpellier dans le Temple du Rugby.