Alors que Toulouse disputera sa septième finale de la Coupe d’Europe le 22 mai prochain contre La Rochelle, lors de la finale de la Champions Cup à Twickenham, nous vous proposons de revenir sur les quatre sacres des Rouge et Noir dans la compétition.

1996 Toulouse 21 Cardiff Blues 18 (après prolongation)

Toulouse a remporté la première édition de la Coupe d’Europe en disposant de Cardiff à l’Arms Park, au terme d’une finale haletante, grâce à une pénalité de Christophe Deylaud lors de la prolongation. Les Toulousains ont inscrit les seuls essais de la finale par l’intermédiaire de Thomas Castaignède, également auteur d’un drop, et de Jérôme Cazalbou. Les deux essais ont été inscrits dans les dix premières minutes du match, Deylaud en transformant un. Adrian Davies a toutefois maintenu Cardiff dans le match en réussissant six pénalités, dont une dans le temps additionnel permettant aux Gallois d’arracher la prolongation (15-15) avant que Deylaud ne guide les Rouge et Noir vers un premier sacre européen.

2003 Toulouse 22 Perpignan 17

Les Toulousains ont décroché une deuxième couronne européenne au terme d’une nouvelle finale disputée, face à Perpignan à Dublin, à l’occasion d’une finale 100% française. Les Toulousains se sont appuyés sur un vent favorable pour prendre les devants à la pause (19-0), Yann Delaigue réussissant quatre pénalités et transformant l’essai de l’ailier Vincent Clerc. Les Catalans ont toutefois réagi en seconde période avec la botte Manny Edmonds, auteur de quatre pénalités, pour réduire la marque à 19-12. Mais Delaigue a scellé le succès des hommes de Guy Novès malgré l’essai en fin de match (84ème) de l’ailier de l’USAP Pascal Bomati.

2005 Toulouse 18 Stade Français Paris 12 (après prolongation)

Toulouse est devenu le premier club à remporter trois Coupes d’Europe au terme d’un nouveau sacre après prolongation en quatre finales, au Murrayfield Stadium d’Édimbourg. Frédéric Michalak a été le héros toulousain, arrachant dans un premier temps la prolongation avec une pénalité à la 78ème minute de jeu, puis en offrant la victoire aux Rouge et Noir avec une nouvelle pénalité puis un drop-goal. David Skrela avait inscrit plus tôt dans le match quatre pénalités, en cinq tentatives, pour donner au Stade Français une avance de 12-6, Jean-Baptiste Elissalde répondant avec trois pénalités, avant que Michalak ne guide les Toulousains vers le trophée.

2010 Toulouse 21 Biarritz Olympique 19

Toulouse a décroché une quatrième couronne, un record dans la compétition, lors d’une troisième finale 100% française, au Stade de France de Saint-Denis. Biarritz a pourtant fait la course la tête avec trois pénalités du demi de mêlée Dimitri Yachvili, contre un coup de pied de Florian Fritz (9-3). Mais les coéquipiers de Thierry Dusautoir ont pris les commandes de la finale, à la pause, grâce à un drop de Fritz et deux pénalités de David Skrela (12-9). Yachvili a permis au BO de revenir à hauteur avec une quatrième pénalité réussie en quatre tentatives. Les Toulousains ont toutefois marqué un peu plus l’histoire de la Coupe d’Europe après deux drops et une dernière pénalité de Skrela, l’essai de Karmichael Hunt transformé par Valentin Courrent ne permettant pas à Biarritz de repasser devant.