Vainqueur de la Challenge Cup en 2016, Montpellier, opposé à Bath Rugby en demi-finale, a bien l’intention de tout mettre en oeuvre pour s’offrir un nouveau titre européen.

Ils ont souffert mais ont franchi une nouvelle étape ! Vainqueur de Benetton Rugby (31-25), au GGL Stadium, Montpellier s’est donné le droit de rêver à un nouveau trophée européen. Sacrés en 2016, les Héraultais ont affiché une belle solidarité pour s’inviter dans le dernier carré de la Challenge Cup. « En ce moment, on tient, on ne cède pas. Cela fait énormément de bien, c’est un bol d’oxygène dans cette saison un peu en enfer. On ne va pas faire la fine bouche, ça fait du bien de revenir à l’entraînement sur une victoire, travailler sur des choses positives. Cela tire le club vers le haut », explique le capitaine du MHR Fulgence Ouedraogo.

En demi-finale, le week-end du 30 avril / 2 mai, les Montpelliérains retrouveront la formation anglaise de Bath Rugby au Recreation Ground. Un adversaire expérimenté sur la scène européenne, vainqueur de la Coupe d’Europe en 1998 et de la Challenge Cup en 2008. « Le dernier carré se rapproche du très haut niveau. On a hâte d’y retourner. Aller chercher ce titre, ce serait la cerise sur gâteau. On a le droit de rêver, non ? », confie le demi de mêlée du MHR Benoit Paillaugue.

Et d’ajouter : « On se dit qu’une demi-finale, c’est cool à jouer. Mais je sens aussi que tout le monde a envie de vivre une aventure, de créer quelque chose. Ces résultats vont nous donner plus de confiance, plus de sérénité, et permettre une qualité de travail bien meilleure. »