Ancien joueur du Racing 92, de Perpignan et légende des All Blacks, Dan Carter a annoncé ce week-end sa retraite. A cette occasion, nous vous proposons de revenir sur les grandes heures de l’ouvreur néo-zélandais sur la scène européenne.

Véritable légende des All Blacks et des Crusaders, la province néo-zélandaise du Super Rugby, Dan Carter a également connu de belles heures en France sous les couleurs de Perpignan et du Racing 92. Champion de France avec l’USAP en 2008, Dan Carter avait disputé cinq rencontres cette année là dont un en Coupe d’Europe, face à Leicester Tigers, où il avait été désigné Homme du Match après avoir inscrit 16 points au pied (26-20). Malheureusement, son passage au Stade Aimé-Giral fut de courte durée en raison d’une blessure au tendon d’Achille qui l’a éloigné des terrains pour le reste de la saison. Sept ans plus tard, Dan Carter retrouvera les pelouses de l’Hexagone et de la Coupe d’Europe, en rejoignant le Racing 92 en 2015. Le demi d’ouverture all black disputera 16 rencontres de la Champions Cup dans ce qui fut une période fructueuse pour les Ciel et Blanc.

En plus de remporter le Bouclier de Brennus en 2016, Carter a guidé le Racing 92 vers sa première finale de la Coupe d’Europe, inscrivant 56 points lors de cette édition où les Franciliens ont été battus 21-9 par les Saracens à Lyon. Carter a joué à cinq autres matchs au cours de la saison 2016/17, avant une saison prolifique en 2018 qui a vu le Racing 92 éliminer l’ASM Clermont Auvergne et le Munster Rugby sur la route de la finale, malheureusement perdue à Bilbao contre le Leinster Rugby (15-12). Une finale à laquelle la légende all black n’a pas participé en raison d’une blessure. Carter est revenu au Racing 92 en février 2019 après le départ à la retraite de Pat Lambie mais n’a pas participé à la compétition européenne.