A l’image de leur match d’ouverture face à l’ASM Clermont Auvergne, les Bristol Bears ont confirmé lors des deux premières journées de la Champions Cup qu’ils avaient de sérieux atouts offensifs.

Les Bears ont enregistré 157 franchissements lors leur dernière saison de la Challenge Cup les menant jusqu’au titre. Les Anglais ont continué à produire un rugby offensif cette saison en Champions Cup. Nous vous proposons de revenir sur leurs performances dans la compétition ainsi que sur les statistiques de trois autres équipes.

Bristol Bears – 31

Bristol a marqué cinq essais et réalisé 24 franchissements contre Clermont, lors de la première journée, malgré une défaite 51-38. Les Bears ont été plus solides défensivement lors de leur succès 27-18 contre le Connacht Rugby la journée suivante, réussissant 7 franchissements.

Lyon – 24

Le leader de la poule B, Lyon, a égalé le total de Bristol à l’occasion de sa victoire 55-10 sur Gloucester Rugby. La formation française ayant remporté sur tapis vert un succès face aux Glasgow Warriors, lors de la deuxième journée, elle n’a pas été en mesure de bonifier ses statistiques. Mais le LOU aura la chance de mettre la pression sur Bristol au moment de recevoir l’équipe écossaise le 16 janvier.

Racing 92 – 22

Le Racing 92 a été le club le plus performant sur le plan des franchissements la saison dernière, avec 104 franchissements réussis pour s’ouvrir la route vers la finale. Engagé dans la poule B cette saison, le Racing 92 a produit un rugby étincelant avec 11 franchissements réussis lors de ses deux succès sur le Connacht et les Harlequins.

Leinster Rugby – 22

Le Leinster Rugby a été éliminé de la Champions Cup au stade des quarts de finale l’année dernière, mais a réussi à réaliser plus de franchissements que les vainqueurs, Exeter Chiefs. La province irlandaise a repris sur les mêmes bases cette saison, avec 35 points contre Montpellier et Northampton Saints et 22 franchissements réussis sur les deux matchs.