A moins d’un mois du début de la campagne 2020/21 de la Champions Cup, Bordeaux-Bègles et le Racing 92 ont confirmé qu’ils avaient de grandes ressources mentales pour s’imposer à la dernière seconde.

Le vendredi 11 décembre, sur la pelouse du Franklin’s Gardens, Bordeaux-Bègles donnera le coup d’envoi de la campagne 2020/21 de la Champions Cup face à Northampton Saints. A moins d’un mois d’une nouvelle saison passionnante de la Coupe d’Europe, les joueurs de l’UBB montent en puissance avec un troisième succès de suite en TOP 14. Vendredi dernier, les Girondins ont décroché une victoire épique à Castres (29-30) grâce à un essai à la dernière seconde de jeu du troisième-ligne Afa Amosa. « Nous sommes heureux de cette victoire. Nous avons eu cette capacité à nous mobiliser pour aller chercher la victoire. On n’a rien lâché de la première à la dernière minute. Au-delà de la victoire, nous étions venus chercher un certain état d’esprit. Mais depuis quinze jours, nous allons mieux. En fait, nous avons mis du temps à digérer la défaite de Bristol (en demi-finale de la Challenge Cup) », a expliqué sur Rugbyrama à l’issue de la rencontre le talonneur de Bordeaux-Bègles Clément Maynadier.

A l’occasion de la 9ème journée du TOP 14, le Racing 92 a également démontré qu’il était passé maître dans l’art du suspense. En déplacement sur la pelouse du CA Brive, la formation ciel et blanc s’est imposée à la 80ème de jeu (19-23) avec un essai du flanker Fabien Sanconnie. Grâce à ce succès, la formation francilienne pointe à la 5ème place du TOP 14 avec deux matchs en retard à disputer. « C’est encourageant. On a montré beaucoup de caractère. C’est aussi un signal d’alarme. Si on continue comme ça, on va finir par passer à la trappe », a prévenu l’entraîneur de la défense du Racing 92 Dimitri Szarzewski. A noter que les Racingmen débuteront leur campagne 2020/21 de la Champions Cup en recevant dans la Poule 5 la province irlandaise du Connacht Rugby.

  • Retrouvez ICI la calendrier de la phase de poules de la Champions Cup !