Malgré la grande déception après la défaite de son équipe en finale de la Challenge Cup face à Bristol Bears (32-19), le directeur du rugby du RC Toulon est convaincu que son équipe a franchi une étape pour l’avenir.

Toulon espérait graver son nom sur le trophée de la Challenge Cup pour la première fois de son histoire. Malgré un engagement sans faille en finale, les Varois n’ont rien pu faire face au réalisme de Bristol Bears (32-19), vainqueur pour la première fois d’un trophée européen. « La déception est immense. Je suis déçu pour les joueurs parce que ce qu’ils ont fait aujourd’hui, au-delà des lacunes et des erreurs, est énorme. On est battu en deuxième période. On perd sur des erreurs et des scories et Bristol a immédiatement pris des points. Mais je suis vraiment déçu et triste pour eux », a confié le directeur du rugby du RCT Patrice Collazo à l’issue de la rencontre.

L’entraîneur toulonnais se veut malgré tout optimiste pour les prochaines échéances, convaincu que cette campagne 2019/20 de la Challenge Cup a fait grandir son équipe. « Aujourd’hui, on ne gagne pas, mais on a des fondations très solides pour la suite. J’ai hâte d’être à la suite. Ce soir, je n’ai aucun reproche à faire aux joueurs. Le paradoxe, c’est qu’on est effectivement au début de la saison. C’est ce que je leur ai dit dans le vestiaire. Ce soir, c’était peut-être une étape. Mais ce soir, il y a trop de belles choses pour que ça s’arrête là. Les joueurs donnent trop d’eux-mêmes au quotidien pour ne pas un jour se payer. Je suis convaincu qu’ils se paieront bientôt », a-t-il ajouté.

Dans les rangs des joueurs de la Rade, le constat est identique, avec le sentiment d’avoir trouvé un état d’esprit solide pour revenir encore plus fort sur la scène européenne, en Champions Cup, dès le mois de décembre. « Il y a beaucoup de force de caractère dans cette équipe », insiste le demi de mêlée Baptiste Serin. Et le demi d’ouverture Louis Carbonel de conclure : « Il faut garder confiance en nous parce qu’en faisant moins de fautes, on peut l’emporter. On est une jeune équipe. On essaye de se construire. On a tous envie de progresser ».