Invité exceptionnel de notre grande rétrospective de la Coupe d’Europe, l’ancien manager de Toulouse Guy Novès a évoqué ses plus beaux souvenirs dans la compétition.

Avec quatre sacres en Coupe d’Europe, Guy Novès demeure l’entraîneur le plus titré sur la scène européenne. Que ce soit en 1995/1996 lors de la première édition ou en 2010 pour le dernier sacre de Toulouse dans la compétition, l’ancien manager a toujours entretenu une relation privilégiée avec la Coupe d’Europe. «D’abord, la Coupe d’Europe, ce n’est pas simplement une finale. C’est une aventure. La preuve, on vient de parler de la Roumanie. Donc, c’est une aventure finalement qui s’enchaîne, qui est longue. Quand on arrive en finale, c’est un parcours », a confié en exclusivité à l’EPCR le technicien français.

Et d’ajouter : «Avec les phases finales, c’est un parcours quand même qui n’est pas simple. Et c’est vrai que j’ai eu l’habitude, pour avoir eu la chance avec mes équipes, mes partenaires, mes joueurs, d’en gagner quelques-unes et même d’en perdre, quand on y arrive, c’est vrai que je sais, par expérience, qu’il vaut mieux la gagner ».

Leader dans l’âme, Guy Novès a toujours su sublimer ses joueurs en les mettant dans les meilleures dispositions pour parvenir au sommet. « D’un point de vue affectif, moi je suis un entraîneur qui justement travaille beaucoup sur l’affectif. Les joueurs donnent beaucoup, il faut leur donner énormément, pour qu’ils vous rendent beaucoup, et qu’ils exploitent leur qualité », a-t-il précisé.

Au fil des années, le Stade Toulousain est devenu une véritable référence en Europe et a su imposer le respect de tous ses adversaires. « J’ai appris que le Stade Toulousain pouvait rivaliser avec les meilleures nations européennes, quelles qu’elles soient. Toutes les nations britanniques. Je me suis rendu compte qu’on pouvait gagner contre les Wasps [Rugby], contre Leicester [Tigers], Cardiff, le Munster [Rugby], l’Ulster [Rugby], les équipes écossaises. On y croit. On croit en notre force, mais tant qu’on ne l’a pas vécu, on ne sait pas. Cela m’a appris que notre club est un grand club, un très grand club », rappelle Guy Novès qui a également guidé Toulouse vers 10 titres de Champion de France.

  • Retrouvez l’intégralité de l’interview vidéo de Guy Novès ICI !