Notre dernière série de rétrospectives sur les grands matchs disputés cette saison en Champions nous amène à la journée 6 avec trois rencontres spectaculaires où se sont illustrés Toulouse, les Saracens et les Northampton Saints.

Lyon 24 Northampton Saints 36

Northampton Saints a remporté une victoire spectaculaire 36-24 avec le bonus offensif, à Lyon, dans la Poule 1 de la Champions Cup. Les Saints ont pris les devants rapidement à Lyon avec un maul parfaitement structuré autour de Mike Haywood pour le premier essai après 20 minutes de jeu.

Lyon a toutefois réagi sous l’impulsion de Sam Hidalgo-Clyne qui a trouvé une brèche dans la défense de Northampton avant de trouver à l’intérieur Felix Lambey qui franchissait la ligne d’en-but. À la 34ème minute de jeu, Lyon a accentué son avance grâce à Liam Gill qui cassait la ligne adverse avant qu’une pénalité ne permette à Lyon de mener 17-5.

Northampton a bien réagi après la pause et a marqué à deux reprises avant la 65ème minute de jeu. Le premier essai est venu après un autre maul percutant et deux phases plus tard, Tiemana Harrison a pu prendre le relais. Le deuxième essai est venu d’un merveilleux coup de pied de Dan Biggar après un renversement de jeu. L’arrière Cobus Reinach récupérait la balle pour relancer complètement les Saints.

Northampton allait maintenir sa pression et portait le coup décisif à la 74ème minute. Reinach, une nouvelle fois, grâce à une belle passe à l’intérieur de Biggar, décalait George Furback qui éliminait le dernier défenseur Lyonnais pour inscrire un essai décisif. James Fish signait le cinquième essai alors qu’il restait deux minutes à jouer pour sceller une victoire significative du club anglais.

Saracens 27 Racing 92 24



Au terme d’une rencontre épique, les Saracens se sont imposés 27 à 24 face au Racing 92, dans la Poule 4 de la Champions Cup, à l’Allianz Park.

 Les champions en titre ont ouvert les hostilités avec un essai après trois minutes grâce à un maul bien construit autour de Maro Itoje qui finissait sa course dans l’en-but francilien.

Sur une action similaire au premier essai, George Kruis récupérait la balle en touche et Mako Vunipola, soutenu par tout son pack, permettrait aux Sarries de mener 14-0.

 Il n’a pas fallu longtemps aux Racingmen pour réagir avec un coup de pied bien dosé de Finn Russell en direction de Virimi Vakatawa éliminant Duncan Taylor pour franchir la ligne d’en-but. Owen Farrell répondait avec une pénalité à la 19ème minute de jeu.

Mais juste avant la demi-heure, Louis Dupichot réussissait une belle interception sur une passe de Farrell pour réduire à nouveau l’écart.

 Le Racing 92 allait réaliser un break en première période alors que Teddy Iribaren, Russell et Vakatawa combinaient parfaitement avant que le trois-quarts centre international ne file derrière la ligne des Sarries. Iribaren a inscrit une pénalité pour donner une longueur d’avance au Racing au début de la deuxième période avant que les Saracens ne recollent au score à la 50ème minute de jeu
.

Brad Barritt allait accentuer la pression des Anglais en trouvant Duncan Taylor qui décalait Ben Earl pour une passe intérieure parfaite vers Maro Itoje qui signait un nouvel essai avant la transformation de Farrell (24-24). Alors que les Saracens continuaient d’accélérer, Farrell inscrivait les trois points qui se sont avérés déterminants pour offrir la victoire aux Anglais.

Toulouse 35 Gloucester Rugby 14

Toulouse a terminé la phase de poules invaincu avec une victoire 35-14 contre Gloucester Rugby. Le jeune et talentueux Louis Rees-Zammit a pourtant donné l’avantage à Gloucester après seulement quatre minutes de jeu. Sur un lancement bien amené, les Anglais ont bien manœuvré sur toute la largeur du terrain jusqu’à trouver le Gallois qui filait dans l’en-but.

Il a fallu un peu de temps à Toulouse pour entrer dans le match, mais les Rouge et Noir ont signé leur premier essai après 15 minutes de jeu après un maul puissant conclu par le deuxième-ligne Joe Tekori. Le Stade a enchaîné avec le demi d’ouverture Romain Ntamack qui s’est illustré avant la pause. Après une belle combinaison avec Antoine Dupont, le jeu a rebondi jusqu’à Ntamack qui a sprinté pour franchir la ligne de Gloucester.

Le deuxième essai a été initié par Antoine Dupont, auteur d’une magnifique passe, avant que Ntamack, une nouvelle fois, n’élimine trois défenseurs de Gloucester pour l’essai. Juste avant la pause, Jason Woodward a relancé les visiteurs en parvenant à contourner la défense de Toulouse portant le score à 21-14.

Les Toulousains ont toutefois dominé la deuxième période, décrochant l’essai du bonus offensif avec Maxime Medard au départ de l’action, décalant Cheslin Kolbe sur l’aile gauche. Le jeu passait par le sol et le talonneur Julian Marchand terminait le travail de son équipe. Un cinquième essai a rapidement suivi pour Toulouse avec Cyril Baille qui a porté le coup décisif après une puissante mêlée fermée.