Alors que la 25ème finale de la Champions Cup approche – il ne reste plus que 100 jours pour ce prestigieux rendez-vous de mai à Marseille – Alain Penaud, capitaine de Brive lors de la victoire en 1997, revient sur la campagne exceptionnelle du club français en Coupe d’Europe.

Vingt-trois ans après ce sacre, l’ancien demi d’ouverture de la France, âgé de 50 ans, garde de précieux souvenirs de la victoire 28-9 contre Leicester Tigers, en finale à Cardiff, et de leurs sept victoires dans cette campagne.

 « Le plus fort est certainement le moment où nous avons levé la coupe », a-t-il déclaré. « Mais beaucoup d’images défilent, car c’était un événement incroyable. Il y a aussi les célébrations à Brive, qui étaient magnifiques. Mais je pense aussi aux joueurs avec lesquels j’ai vécu des moments inoubliables.

Les clubs britanniques ont certainement mieux apprécié la Coupe d’Europe et l’ont considérée comme une compétition majeure. Pour notre part, nous partions à l’aventure et ne voulions pas nous refuser ce plaisir. Nous en avons fait un objectif majeur au fil des matches. Notre appétit a augmenté au fur et à mesure de la compétition.»

« En 1997, Leicester représentait l’Everest du rugby et nous avons canalisé cette peur »

Penaud, père de l’actuel trois-quarts aile de l’ASM Clermont Auvergne Damian, se souvient que Brive comptait une redoutable équipe, symbolisée par leurs sept victoires en sept matchs lors de cette campagne.

 « La cohésion entre nous était naturelle », a-t-il expliqué. « Il y avait une osmose, un mélange de sérieux, de sérénité et de folie complète qui a rendu nos journées ensemble exceptionnelles et uniques. C’était une époque où nous nous précipitions dans les vestiaires pour partager une folie positive. Cela a créé une atmosphère plutôt exceptionnelle au sein de l’équipe.

 Nous avons traversé la campagne avec une sorte d’attitude insouciante, sans trop nous attarder sur tel ou tel adversaire. Il y avait une telle force dans notre équipe.

 Il y avait un sentiment d’envie très puissant en nous. Nous avions l’impression de pouvoir abattre des montagnes. En 1997, Leicester représentait l’Everest du rugby et nous avons canalisé cette peur. »

FAITS MARQUANTS

· La finale de la Champions Cup 2020 célèbrera la 25e édition de la plus prestigieuse compétition de rugby de clubs d’Europe

· Plus de 45 000 billets ont été vendus pour le match au Stade Vélodrome de Marseille le 23 mai

· Plus de 70 000 billets ont été vendus pour le week-end des finales européennes les 22 et 23 mai

· Cinq des quarts de finalistes ont remporté le titre au total 13 fois

· Onze clubs différents ont été couronnés champions d’Europe

· Le Stade Vélodrome sera le cinquième stade français à recevoir la finale

· Trois clubs quarts de finalistes sont à la recherche de leur première victoire en Champions Cup : ASM Clermont Auvergne, Exeter Chiefs et Racing 92