Opposés à Toulon lors de la cinquième journée de la Challenge Cup, les Scarlets de Brad Mooar disputent un match déterminant pour préserver leur chance de qualification dans la Poule 2.

C’est le match couperet de la Poule 2. Le match à ne pas perdre, surtout pour les Scarlets. Deuxième de la Poule 2, à 4 points du RC Toulon, la province gallois dispute un match capital samedi face au club français sur sa pelouse du Parc y Scarlets. « Nous nous attendons à un sacré défi contre Toulon. C’est une équipe très forte, avec de grands noms et un prestigieux palmarès. Mais nous sommes prêts et c’est un challenge excitant pour nous tous », confie Brad Mooar. Et l’entraîneur en chef des Scarlets d’ajouter : « Nous avons envie de souhaiter chaleureusement la bienvenue à Toulon dans notre stade qui sera rempli. »

Arrivé en provenance des Crusaders, Brad Mooar vit une saison enthousiasmante. « Chaque jour, c’est comme Disney Land. Tous les matins, j’adore franchir la porte du club. C’est formidable de travailler avec ce groupe et ce staff. » Lors du match aller, les Scarlets étaient passés tout proche d’une victoire avant de s’incliner dans les dernières secondes du match (17-16). « Une fois que nous avons surmonté la déception du résultat du match aller (défaite 17-16) et que vous vous rendez compte de l’effort que nous avons mis dans cette performance, ce match nous a vraiment poussés à aller de l’avant. Nous ne parlons pas de représailles ou de vengeance, il s’agit simplement de proposer une performance dont nous serons fiers et dont nos fans seront fiers », insiste l’entraîneur en chef néo-zélandais.

De son côté, le deuxième-ligne Aaron Shingler a reconnu que son équipe était « dans une position plus difficile que Toulon dans la mesure où nous devons gagner et nous devons gagner la semaine suivante, donc c’est un match énorme. C’est vraiment une semaine passionnante. Je n’ai jamais eu un match facile contre Toulon. Ils sont très physiques et ont beaucoup de joueurs athlétiques. Je m’attends probablement à notre match le plus difficile de la saison ici au Parc y Scarlets