Directeur du rugby du Racing 92, Laurent Travers a assuré que le club francilien « gardera les pieds sur terre » dans l’édition 2019/20 de la Champions Cup. Les Ciel et Blanc tenteront de se qualifier pour les quarts de finale pour la cinquième fois en six saisons. Pour plus d’informations et savoir comment acheter des billets pour le week-end de la finale européenne 2020 à Marseille, cliquez ICI.

C’est une véritable montagne qui se dresse devant le Racing 92 ! Engagé dans la Poule 4 de la Champions Cup, le Racing 92 devra écarter les Saracens, champions en titre et triple vainqueurs de l’épreuve, le Munster Rugby, sacré à deux reprises, et les Ospreys pour se hisser jusqu’en quart de finale. L’ancien talonneur reconnaît que le Racing 92 doit faire face à une tâche colossale pour rejoindre les phases finales. « Nous allons garder les pieds sur terre et rester réalistes », a insisté le directeur du rugby âgé de 51 ans, vainqueur de la Coupe d’Europe avec Brive en 1997. « C’est une très bonne poule, avec les champions en titre, le Munster, une équipe qui figure presque toujours en finale ou en demi-finale et les Ospreys, qui sont l’une des principales provinces du pays de Galles. »

Ces dernières saisons, les Racingmen ont atteint la finale à deux reprises : en 2016 à Lyon lors de la défaite 21-9 contre les Saracens puis en 2018 à Bilbao à l’occasion du revers 15-12 contre le Leinster Rugby. « Nous ne voulons pas nous fixer des objectifs trop élevés », a insisté Laurent Travers. Et d’ajouter : « Notre priorité est le match contre les Saracens (disputé à domicile lors de la première journée, NDLR). Après ce match et le déplacement contre le Munster, nous ferons le point. La première étape est la qualification. Nous ferons donc le nécessaire pour nous qualifier. Nous verrons ensuite si nous sommes en mesure de viser plus haut. »

Cliquez ICI pour retrouver le calendrier des matches de la Champions Cup 2019/20.