Entraîneur en chef de l’ASM Clermont Auvergne, Franck Azéma est ravi de retrouver la Champions Cup après avoir guidé son équipe vers la gloire la saison dernière en remportant la Challenge Cup. Pour plus d’informations et savoir comment acheter des billets pour le week-end de la finale européenne 2020 à Marseille, cliquez ICI.

L’ASM Clermont est de nouveau sous le feu des projecteurs ! Engagé dans la Poule 3 aux côtés des Harlequins, de l’Ulster Rugby et de Bath Rugby, Clermont retrouve la Champions Cup. « Nous sommes vraiment excités », a déclaré Franck Azéma, l’entraîneur en chef de Clermont âgé de 48 ans. Et d’ajouter : « L’année dernière, nous n’avions pas participé à cette compétition. Nous sommes passés à la Challenge Cup et nous avons essayé de l’honorer. Bien sûr, nous sommes impatients de revenir dans cette compétition et de jouer contre des équipes habituées à ce tournoi.»

Pour ce retour parmi l’élite du rugby européen, Azéma s’attend à une opposition particulièrement relevée. « Je pense que c’est le meilleur au niveau européen. Nous savons que dans l’hémisphère nord, cette compétition est ce qui se fait de mieux et se révèle particulièrement enrichissante pour les joueurs et les clubs. Il y a beaucoup de médias qui la couvrent. Nous savons que c’est presque du niveau international en termes d’intensité. Cela nécessite que chacun élève son niveau de jeu.»

Azéma a mené deux fois Clermont en finale : en 2015, lors d’une défaite 24-18 contre le RC Toulon et, deux ans plus tard, lors du revers 28 à 17 contre les Saracens. « Je me souviens des grands moments passés à Lyon et à Saint-Étienne, des moments que nous avons pu partager avec nos fans contre le Leinster ou le Munster. Les matchs contre les Saracens ont également été mémorables. Ce sont donc des équipes avec lesquelles nous avons l’habitude de jouer », souligne-t-il. « Bien sûr, je me souviens aussi des images de la finale, de la déception et de la frustration qui peuvent les accompagner. Cela renvoi à des émotions fortes et intenses. A chaque fois, c’est un énorme défi à relever. »

Alors que la finale de la Coupe d’Europe se disputera à Marseille le 23 mai prochain, Azéma est convaincu que les clubs français seront davantage motivés pour se hisser en finale. « Bien sûr, c’est excitant. Cela ne devrait pas être une fin en soi mais, naturellement, cela aide un peu les fans. C’est un stade magnifique. Le Vélodrome [Stade] est l’un des plus beaux. Nous aimerions évidemment y être, encore plus parce que nous aurions la chance de jouer devant nos propres supporters. »

Cliquez ICI pour retrouver le calendrier des matches de la Champions Cup 2019/20.