Cette semaine, nous vous proposons un focus sur les demi de mêlée. Un poste qui regorge de talents. Nous en avons sélectionné cinq qui disputeront la Champions Cup la saison prochaine.

Poule 1 : Cobus Reinach (Northampton Saints)

Le Sud-Africain Reinach a pris ses marques dans le Gallagher Premiership la saison dernière. Le joueur a inscrit 12 essais pour aider Northampton à retrouver la Champions Cup après une saison d’absence.

Le joueur de 29 ans lit le jeu avec brio tant en attaque qu’en défense, plusieurs de ses essais étant issus d’interceptions.

Poule 2 : Faf de Klerk (Sale Sharks)

Un autre international sud-africain numéro 9 devrait attirer l’attention cette saison : De Klerk. Le demi de mêlée est particulièrement astucieux, se révélant être un danger permanent pour les défenses adverses.

De Klerk a été désigné homme du match lors des victoires de Sale sur Perpignan lors de la première journée et face au Connacht Rugby en quart de finale de la Challenge Cup la saison dernière.

Poule 3 : John Cooney (Ulster Rugby)

Cooney est un ancien vainqueur de la Champions Cup sous les couleurs du Leinster Rugby, ses débuts dans la compétition ayant eu lieu lors de la finale de 2012. Depuis, John Cooney a fait des apparitions sur la scène européenne pour d’autres provinces irlandaises, l’Ulster et le Connacht Rugby.

L’association entre Cooney et Billy Burns a permis à l’Ulster à se qualifier pour les quarts de finale la saison dernière, l’international irlandais ayant inscrit 41 points.

Poule 4 : Conor Murray (Munster Rugby)

Demi-mêlée incontournable avec un standing de classe mondiale, Murray est toujours une menace lorsqu’il enfile le maillot rouge du Munster, avec ses courses tranchantes et sa faculté à déplacer le jeu au pied avec une grande précision.

A seulement 30 ans, l’international irlandais s’appuiera sur ses 52 participations sous le maillot du Munster pour aider sa province à atteindre sa première finale depuis 2008.

Poule 5 : Antoine Dupont (Toulouse)

Dupont a connu une saison exceptionnelle l’an passé, jouant un rôle essentiel dans le parcours de Toulouse vers les demi-finales. L’international français a été nommé trois fois homme du match, notamment lors de sa performance, avec deux essais, lors de la victoire en quart de finale contre le Racing 92.

L’ancien demi de mêlée de Castres n’est pas un numéro 9 classique. Il joue beaucoup balle en main, avec une faculté à réaliser des franchissements impressionnants et revendique des statistiques de mètres parcourus balle en mains dont un arrière serait fier.