Pour l’arrière des Saracens et Joueur Européen de l’Année 2019 Alex Goode, la victoire en finale de la Champions Cup, samedi contre le Leinster Rugby à Newcastle (20-10), fut une « journée spéciale » pour le club basé à Londres.

Samedi, sur la pelouse St. James’ Park à Newcastle, les Saracens ont remporté leur troisième Champions Cup en quatre saisons (20-10) après avoir remonté un handicap de 10 points en première période contre le Leinster Rugby grâce aux essais de l’ailier Sean Maitland puis du numéro 8 Billy Vunipola, ainsi que 10 points au pied du demi d’ouverture Owen Farrell qui a porté son total de points à 89 pour la saison. « Ce fut une journée très spéciale pour tout le monde au club, a expliqué l’arrière Alex Goode. Cela a été un match très intense, digne d’un test international contre une équipe de classe mondiale. Ils nous ont beaucoup bougés dans les 30 premières minutes, nous étions absents. Il nous a fallu perdre un joueur important (Maro Itoje sur carton jaune, ndlr) pour prendre la mesure de l’événement et définir comme nous devions faire pour l’emporter. »

Et le joueur âgé de 31 ans d’ajouter : « Cette deuxième mi-temps fut probablement la meilleure que j’ai connue avec le club. » Alex Goode a également confié être honoré de remporter le prix EPCR du joueur européen de l’année 2019, rejoignant ainsi à ce prestigieux palmarès ses coéquipiers Owen Farrell et Maro Itoje. Goode a remporté cette distinction après une campagne européenne parfaite dans laquelle il a joué chaque minute des neuf matches des Saracens, totalisant 389 mètres ballon en mains pour 36 défenseurs battus et 92 ballons portées. « Je n’aurai jamais pensé remporter la finale et être sacré meilleur joueur de l’année 2019. C’est un immense honneur, a ajouté Goode. Il y a tellement de grands joueurs européens qui disputent cette compétition. C’est une journée fantastique pour les Saracens. Décrocher trois étoiles avec le même groupe pendant quatre ans est assez incroyable. C’est vraiment spécial. »