Alors que le Stade Français Paris débutera sa campagne de la Challenge Cup le 13 octobre prochain face à Worcester Warriors, Yoann Maestri s’est déjà imposé dans le collectif parisien.

Il ne lui aura fallu que quatre matches pour endosser le rôle de capitaine. Arrivé à l’intersaison à Paris en provenance de Toulouse, Yoann Maestri a rapidement gagné la confiance du Directeur Sportif Heyneke Meyer. Désigné capitaine lors de la victoire du Stade Français sur le RC Toulon (37-10), le deuxième-ligne international (62 sélections) a parfaitement remplacé les habituels capitaines Sergio Parisse et Rémi Bonfils, tous deux actuellement blessés. « Nous avons une grande confiance en lui, insiste le technicien sud-africain. C’est un joueur et un leader confirmé au plus haut niveau. Quand il est arrivé au début de la saison, on comptait déjà sur lui en terme de leadership. »

A 30 ans, Yoann Maestri semble avoir retrouvé la plenitude de son jeu. Titularisé à trois reprises depuis le début de la saison, le plus souvent aux côtés de Paul Gabrillagues, le joueur formé à Toulon est déjà une pièce maîtresse du pack parisien. « Je le prends le plus simplement possibleCe qui m’intéresse, c’est ce qui se passera sur le terrain. Je vais essayer de me fondre dans le collectif. On a encore beaucoup de choses à améliorer, avait-il indiqué avant la rencontre contre Toulon. Et pour moi, le plus important ce qu’on relève ce défi tous ensemble. » Joueur de devoir aimant le défi physique, Maestri est également précieux en touche et en défense où il multiplie les plaquages (il en a réalisé 15 face à l’ASM Clermont Auvergne malgré la défaite du Stade Français 42 à 20).

Sacré champion d’Europe avec Toulouse en 2010 contre Biarritz, Yoann Maestri apportera son expérience au Stade Français Paris au moment d’aborder la Challenge Cup le 13 octobre prochain. Les Parisiens retrouveront dans la Poule 3 Worcester Warriors, Pau et les Ospreys.