Toulouse retrouvera la Champions Cup en 2018/19 après avoir fait ses débuts en Challenge Cup la saison dernière. Les Toulousains seront opposés dans la Poule 1 au champion en titre, le Leinster Rugby, aux Wasps, double lauréat dans cette compétition et Bath Rugby sacré en 1998. Nous vous proposons un focus sur le quadruple vainqueur de l’épreuve.

Quel est leur record en Coupe d’Europe ?

Avec le Leinster, Toulouse détient le record du plus grand nombre de titres en Coupe d’Europe avec quatre sacres. Leurs victoires ont eu lieu en 1996, 2003, 2005 et 2010 au cours de quatre finales palpitantes.

Toulouse a été le premier club sacré en Europe après avoir battu Cardiff (21-18), au terme d’une prolongation dans la capitale galloise, grâce à une penalité de Christophe Deylaud.

Le deuxième sacre de Toulouse en Coupe d’Europe a mis en avant Yann Delaigue, auteur d’une prestation décisive avec 17 points pour mener les Haut-Garonnais à une victoire contre son rival français Perpignan, à Dublin (21-17).

Deux ans plus tard, à Toulouse, les Rouge et Noir ont encore une fois mis leurs fans à l’épreuve des prolongations après que Frédéric Michalak ait inscrit une pénalité contre le Stade Français Paris. Michalak a également été décisif en inscrivant une pénalité et un drop (18-12).

Le dernier triomphe de Toulouse en Coupe d’Europe remonte à 2010 dans une finale 100% française face au Biarritz Olympique. Les Toulousains ont disposé des Biarrots à Paris (21-19) grâce à deux drops de Florian Fritz et David Skrela et quatre pénalités du demi d’ouverture.

Quel est leur staff d’entraîneurs ?

Ugo Mola est l’entraîneur en chef de Toulouse depuis 2015, revenant dans le club où il s’est fait connaître entre 1990 et 1996 alors qu’il fut membre de l’équipe qui a remporté la première Coupe d’Europe.

L’ancien ailier international, âgé de 45 ans et sélectionné à 12 reprises sous le maillot du XV de France et qui a disputé une finale de Coupe du monde 1999, a ensuite rejoint le Castres Olympique où il a remporté le Bouclier Européen en 2003 après une victoire sur Caerphilly (40-12). Mola a inscrit 17 essais en 40 apparitions européennes.

Il est secondé par deux anciens toulousains et internationaux français, William Servat (avants) et Jean Bouilhou (alignés), ainsi que Pierre-Henry Broncan (défenseur).

Quelles sont les principales signatures ?

Jerome Kaino, double vainqueur de la Coupe du monde avec la Nouvelle-Zélande, a rejoint le club français en provenance des Blues après 83 tests sous le maillot des All Blacks.

Le joueur de 35 ans est l’un des deux Néo-Zélandais à s’être engagé avec Toulouse. L’autre recrue est le centre Pita Ahki, un international à sept de l’équipe des Blacks, qui a disputé deux matches de Challenge Cup avec le Connacht la saison dernière lors de sa seule campagne en faveur de la province irlandaise.

Pierre Gayraud, qui peut jouer en deuxième ou troisième ligne, et le centre Maxime Mermoz arrivent également au Stade Ernest-Wallon après une saison en Challenge Cup, Gayraud avec Bordeaux-Bègles et Mermoz avec Newcastle Falcons.

Mermoz, 32 ans, qui compte 35 sélections en équipe de France, revient dans le club où il a débuté sa carrière avant de partir pour Perpignan, puis le RC Toulon et Leicester Tigers. Il a remporté la Coupe d’Europe à deux reprises avec Toulon – en 2013 et 2014 – avec qui il a disputé 45 matches européens.

Quels sont les autres joueurs clés ?

Avec son statut de quadruple champion d’Europe, Toulouse peut s’appuyer sur des joueurs particulièrement expérimentés dont de nombreux internationaux français à l’instar de Yoann Huget et Maxime Médard.

Les Toulousains peuvent également compter sur Leonardo Ghiraldini, l’ancien pilier néo-zélandais Charlie Faumuina, le deuxième-ligne écossais Richie Gray, l’international samoa Joe Tekori, Semi Kunatani des Fidji et le demi d’ouverture australien Zack Holmes.