Nous continuons notre tour d’horizon de l’European Rugby Challenge Cup avec une attention toute particulière portée à la Poule 3 où figure un vainqueur de la compétition à deux reprises, Sale Sharks.

BORDEAUX-BEGLES

Terrain : Stade Chaban-Delmas, Bordeaux, France.

Record en Challenge Cup : Bordeaux ne s’est jamais qualifié pour les phases finales de la compétition. Leurs meilleurs résultats remontent aux éditions 1999/2000 et 2001/02, avec quatre succès en six matches de poule.

La saison dernière : les Girondins ont terminé troisièmes dans la Poule 1 avec le même nombre de points que les Dragons (16), mais avec 12 points de moins que les premiers Newcastle Falcons. Dans le TOP 14, ils ont terminé à la 10ème place.

Entraîneur en chef : l’anglais Rory Teague a été nommé en début d’année, après le départ de Jacques Brunel pour devenir le sélectionneur de la France. Auparavant, l’ancien demi d’ouverture de Gloucester travaillait sous la direction de l’entraîneur en chef anglais Eddie Jones à la RFU.

Les joueurs à suivre : Teague a fait venir de nombreux joueurs dont dont Brock James, 36 ans, Kane Douglas, 31 ans, et Seta Tamanivalu, ex-centre des Wallabies, pour épauler des internationaux français aussi prometteurs que le demi de mêlée Baptiste Serin et le pilier Jefferson Poirot.

CONNACHT RUGBY

Terrain : The Sportsground, Galway, Irlande.

Record en Challenge Cup : A trois reprises, le Connacht a atteint les demi-finales – en 2004, 2005 et 2010 – mais à chaque fois, les Irlandais ont été battus. Les deux premières opportunités furent face aux Harlequins (45-49) et aux Sale Sharks (27-84) et la troisième à domicile contre le RC Toulon (12-19).

La saison dernière : la province irlandaise a dominé la poule 5 après avoir remporté cinq matches mais elle s’est inclinée lors d’un quart de finale palpitant au Sportsground contre le futur finaliste, Gloucester Rugby (28-33). Dans le PRO14, les Irlandais sont arrivés sixièmes de la conférence A.

Entraîneur en chef : Andy Friend a été nommé pour une durée de trois ans en mai dernier. L’Australien âgé de 49 ans était pendant deux ans entraîneur en chef de l’équipe à 7 de l’Australie. Il a auparavant dirigé les clubs des Harlequins mais également des Brumbies en Super Rugby et Canon Eagles et Suntory Sungoliath.

Principaux joueurs : le centre international irlandais Bundee Aki, le demi de mêlée Kieran Marmion et le deuxième-ligne Ultan Dillane seront importants pour le défi de Connacht, tandis que Robin Copeland, en provenance du Munster Rugby, apportera l’expérience de la Coupe d’Europe. Les nouveaux australiens Kyle Godwin et David Horwitz devraient renforcer leur ligne de trois quarts.

PERPIGNAN

Terrain : Stade Aimé-Giral, Perpignan, France.

Record en Challenge Cup : Perpignan n’est pas apparu en Challenge Cup depuis 2012/13 et une demi-finale perdue à domicile face au Stade Français Paris (22-25).

La saison dernière : les Catalans jouaient en Pro D2 et n’ont donc pas disputé la Coupe d’Europe. Cependant, ils ont été sacrés champions après avoir terminé premiers avec cinq points d’avance et ont ainsi été promus en TOP 14.

Directeur du rugby : Christian Lanta, âgé de 66 ans, est en charge à Perpignan depuis 2016 après avoir été entraîneur du Racing 92, de Bordeaux-Bègles, de Trévise, de Lyon et d’Agen.

Joueurs à suivre : Perpignan a renforcé son équipe en recrutant la star de l’équipe de Fidji à 7, Eroni Sau, le talonneur des Samoa Manu Leiataua et le deuxième-ligne roumain Johannes van Heerden.

SALE SHARKS

Terrain : AJ Bell Stadium, Salford, Angleterre.

Record en Challenge Cup : Sale a remporté la compétition à deux reprises, au stade Kassam d’Oxford – en 2002, face à Pontypridd (25-22) puis en 2005 après avoir battu Pau (27-3).

La saison dernière : les Sharks ont terminé troisièmes dans la Poule 3 après avoir remporté deux victoires et concédé un match nul en six matches. L’’une de leurs victoires fut contre Cardiff Blues (24-0) au stade AJ Bell lors de la troisième journée (24-0). En Premiership anglaise, ils ont terminé à la huitième place.

Directeur du rugby : Steve Diamond a commencé sa carrière d’entraîneur avec Sale en 2001 mais est parti diriger l’Angleterre Saxons pendant deux ans en 2002. En 2004, il a retrouvé un poste d’entraîneur aux Saracens pendant deux ans avant d’être nommé directeur du rugby de la Russie en 2010, les conduisant à la Coupe du monde 2011. L’attrait de Sale, pour qui il a disputé plus de 350 matches, s’est toutefois révélé irrésistible en 2011.

Acteurs clés : l’ailier international anglais Chris Ashton, le meilleur finisseur de la Coupe d’Europe, est la signature estivale majeure de Sale, même si Rohan Janse van Rensburg, le centre sud-africain en provenance des Lions est également attendu comme une grande attraction. Ils rejoignent une équipe composée d’internationaux, dont le demi de mêlée sud africain Faf de Klerk et les Anglais Tom Curry et Denny Solomona.