Après le tirage au sort de la Champions Cup à Lausanne, nous vous proposons un décryptage de la Poule 3 où l’on retrouve le dernier vainqueur de la Challenge Cup et les lauréats de la Champions Cup 2017.

CARDIFF BLUES

Terrain : Cardiff Arms Park, Cardiff, Pays de Galles

Record en Coupe d’Europe : Cardiff a atteint la finale de la première édition de la Coupe d’Europe en 1996. Les Gallois ont toutefois été battus de justesse après prolongation par Toulouse à l’Arms Park (21-18) après que Christophe Deylaud ait inscrit la pénalité decisive.

Les joueurs de Cardiff ont également remporté à deux reprises la Challenge Cup avec une victoire en 2010 et plus récemment en 2018, contre Gloucester Rugby (31-30) au terme d’une finale palpitante jouée à Bilbao.

La saison dernière : comme mentionné ci-dessus, Cardiff Blues a remporté une deuxième victoire en Challenge Cup grâce à une pénalité décisive de Gareth Anscombe face à Gloucester dans une finale palpitante disputée au Pays Basque. Les Gallois se sont qualifiés pour la Champions Cup grâce à leur succès en Challenge Cup et de leur quatrième place dans la Conférence A de la Guinness PRO14.

Entraîneur en chef : l’ancien entraîneur en chef Danny Wilson a quitté les Cardiff Blues, à la fin de saison dernière après la victoire en Challenge Cup, pour rejoindre l’équipe nationale d’Ecosse en tant qu’assistant de Gregor Townsend. Son remplaçant est l’ancien entraîneur de Honda Heat et de la Western Force John Mulvihill, qui a récemment entraîné les Barbarians.

Joueurs clés : un homme clé lors du succès en Challenge Cup fut sans aucun doute Gareth Anscombe. L’international gallois a manqué une transformation dans les derniers instants qui aurait amené le score à 30-30, mais a eu le culot de prendre et de convertir une pénalité difficile à quelques secondes de la fin du match offrant la victoire finale à la province galloise. Cardiff Blues peut aussi se vanter de compter dans ses rangs le trio du XV du Poireau Ellis Jenkins, Josh Navidi et Sam Warburton ainsi que l’ailier Blaine Scully et le demi de mêlée Tomos Williams.

GLASGOW WARRIORS

Terrain : Scotstoun Stadium, Glasgow, Écosse

Record en Coupe d’Europe : Glasgow Warriors n’a atteint les quarts de finale de la Coupe d’Europe qu’une seule fois, en 2017. Ils ont terminé deuxièmes dans un groupe composé du Munster Rugby, de Leicester Tigers et du Racing 92. Malgré sa prestation défensive, le club écossais a été sévèrement battu (38-13) par les Saracens en quarts de finale.

La saison dernière : les Ecossais ont eu du mal en Champions Cup, finissant à la dernière place de la poule 3. Ils ont toutefois été plus performants en PRO14, terminant en tête de la conférence A avant d’être battus 28-13 par les Scarlets en demi-finale.

Entraîneur en chef : Dave Rennie a pris les rênes à Scotstoun la saison dernière, succédant à Gregor Townsend qui a rejoint l’équipe nationale d’Écosse. Rennie a déjà connu une experience en Super Rugby avec les Hurricanes et les Chiefs.

Principaux joueurs : Glasgow a une équipe composée d’internationaux écossais, dont l’ailier Tommy Seymour, du deuxième-ligne Jonny Gray, du centre Alex Dunbar et du demi de mêlée George Horne. Les nouvelles recrues sont l’ailier canadien D.T.H van der Merwe, l’arrière des Eagles David Tameilau et Nick Frisby des Queensland Reds.

LYON

Terrain : Stade de Gerland, Lyon, France

Record en Coupe d’Europe : après avoir exclusivement disputé la Challenge Cup, Lyon fera ses grands débuts en Champions Cup cette saison.

La saison dernière : Lyon n’a pas atteint les objectifs souhaités lors de la dernière édition de la Challenge Cup, terminant à la deuxième place de la Poule 2 derrière les futurs vainqueurs, Cardiff Blues, qu’ils retrouveront une nouvelle fois. Les joueurs du LOU se sont en revanche distingués en TOP 14, accrochant la cinquième place de la saison régulière avant d’être battus en demi-finale par Montpellier (40-14).

Entraîneur en chef: l’ancien demi de mêlée de l’ASM Clermont Auvergne et du RC Toulon Pierre Mignoni est devenu entraîneur en chef en 2015 lors de la montée du club en TOP 14. Mignoni a récemment signé un nouveau contrat à Lyon, prolongeant l’aventure jusqu’en 2023.

Les joueurs à suivre : Delon Armitage, ancien arrière de l’Angleterre, a rejoint Lyon en 2016, après quatre années fructueuses au RC Toulon, remportant trois Coupes d’Europe. Le LOU s’est également renforcé avec le centre Charlie Ngatai, le pilier Raphael Chaume et le demi d’ouverture Jean-Marc Doussain.

SARACENS

Terrain : Allianz Park, Londres, Angleterre

Record en Coupe d’Europe : les Saracens ont recemment brillé en Coupe d’Europe avec deux triomphes en 2016 et en 2017. Le premier succès est venu après un succès sur le Racing 92 à Lyon (21-9). Le second succès est survenu en 2017 grâce à une victoire sur l’ASM Clermont Auvergne en finale à Murrayfield (28 -17).

La saison dernière : les Saracens n’ont pas été en mesure de remporter un troisième succès consécutif en Champions Cup, après leur défaite face au Leinster Rugby à l’Aviva Stadium (30-19). Les Anglais ont cependant remporté la Premiership pour la troisième fois en quatre saisons après une victoire sur Exeter Chiefs à Twickenham (27-10).

Directeur du rugby : Mark McCall a rejoint les Saracens en 2009 en tant qu’entraîneur. Il occupe le rôle de directeur du rugby depuis 2011 et le départ de Brendan Venter. McCall a conduit les Saracens vers les sommets, remportant deux Coupes d’Europe et quatre titres Aviva Premiership.

Les joueurs à suivre : le capitaine des Saracens, Brad Barritt, évolue avec la formation de l’Allianz Park depuis 2008. Le centre a disputé 54 matches européens et a participé aux deux victoires en Champions Cup. Les Sarries peuvent également se vanter de compter dans leur rang deux joueurs européens EPCR de l’année avec le deuxième-ligne Maro Itoje (2016) et Owen Farrell (2017).