L’adversaire de Toulouse en quart de finale de Champions Cup a annoncé trois recrues pour la saison prochaine, trois joueurs irlandais rapatriés au pays, dont deux qui évoluaient en TOP 14.

James Hart regardera avec passion le prochain quart de finale européen entre le Munster et Toulouse. Sa mère est originaire de la région de la ville rose et il y a passé une saison en cadets; la province irlandaise est son futur club, à la fin de son aventure au Racing 92 et donc en France.

Peu utilisé avec les Ciel et Blanc où il est n’aura donc disputé qu’une seule saison, le demi de mêlée aura préféré son passage à Grenoble les quatre saison précédentes.

Dans l’Isère, où il avait été attiré par Bernard Jackman, un autre compatriote, il évoluait aux côtés du centre Chris Farrell, ancien de l’Ulster. Lui aussi prendra la direction de Limerick la saison prochaine.
 
Le dernier membre du jeune trio, JJ Hanrahan, finit ses deux années de contrat à Northampton avant de retrouver le Munster où il a débuté.

« J’ai toujours affirmé mon intention de recruter des joueurs irlandais qualifiés. Je pense que c’est bon pour le Munster comme pour le rugby irlandais en général de faire revenir Farrell, Hanrahan et Hart au pays », a commenté Rassie Erasmus, le directeur sportif de la province.

« En plus de leur grand talent, ils vont nous apporter leur connaissance d’un autre rugby ce qui peut nous permettre de nous améliorer encore », espère Erasmus qui précise aussi que Tomas O’Leary, joker médical de Benoit Paillaugue à Montpellier, ne reviendra pas, lui, au Munster.