Austin Healey sait précisément qui est capable de gagner la Hcup, et il est de ses deux médailles remportées avec les Leicester Tigers en 2001 et 2002.

Il donne pourtant favori le club des Scarlets, qui deviendrait ainsi le premier club gallois a remporter le trophée européen.   

« Les paris sont ouverts et si j’aimais prendre des risques, je mettrai mon coeur de Tigers de cote et je parierai sur Llanelli, » dit Healey, comme premier finaliste de cette édition.

« Je pense que Llanelli pourrait jouer les Wasps en demi-finale, ce serait trop facile pour Leicester de jouer Northampton. Le fait qu’il y ait trois équipes anglaises dans le dernier carre signifie peut etre que le gagnant sera anglais au vue de la force du Premiership en ce moment mais ce n’est pas non plus garanti.

« Llanelli joue avec de l’ambition et les équipes provocantes ont de la chance. Ils ont de bons joueurs qui se surpassent pour leur club, pourtant ils ont été moyens pour leur pays. Je pense que ce sera difficile pour Leicester de les battre même a domicile.

« Des gens ont dit que le match au Walkers serait une confrontation de styles, le pack de Leicester contre les arrières de Llanelli.

« Mais, je ne le vois pas de cette manière. Je suis sur que le pack des Scarlets peut rivaliser avec celui des Tigers, au vu de leur match contre le Munster. Mais j’attends de Leicester qu’ils resserrent son pack pour éviter les débordements.

« Malgré tout, je mettrai mon argent sur Llanelli car ils sont légèrement favoris dans le jeu. Ceci dit, Leicester a eu beaucoup de mauvaises expériences au Walkers et je pense qu’une victoire sur trois n’est pas trop demandée.

« Leicester est une de ces équipes qui gagnent les matchs, mais l’excès de confiance, quelque soit l’équipe, peut les mener à leur perte.

« Ces demi-finales ne sont pas ce que le public attendait, même si l’équipe de Biarritz à du talent, elle ne l’a simplement pas employé au bon moment.  

« Je pensais que Leicester et les Scarlets seraient à ce stade de la compétition mais je n’aurais pas mise ma main à couper pour Northampton. 

« Parfois quand vous jouez dans votre ligue domestique cela ne vous donne pas une chance de vous exprimer. Une compétition comme la Hcup devient alors un vrai soulagement

« Ils ont vraiment joue un jeu très consistant contre Biarritz. Je connais leur coach Paul Grayson assez bien et j’étais surpris qu’il puisse penser qu’ils n’avaient que très peu de chances de l’emporter a San Sebastian. Il est en principe très positif sur les issues des matchs.

« Quand vous arrivez au stade des demi-finales, vous devez foncer pour avoir le jeu en main et ne pas penser que vous pouvez perdre, et puis, il faut compter sur un coup de pouce de la chance. »