Le capitaine des Leicester Tigers, Martin Corry est blesse, il est incertain pour le match face au Stade Français, comptant pour les ¼ de finale de la Hcup.

Corry a pris un mauvais coup sur son coude gauche dans la première mi temps de la finale de la EDF Energy Cup face aux Sale Sharks, samedi dernier. Il doit subir une évaluation médicale aujourd’hui pour déterminer l’importance de cette blessure.
 
Corry est l’un des trois joueurs anglais a s’etre blesse durant ce match au Millenium Stadium, que les Tigres ont gagne 29-19, il attend donc le diagnostic aujourd’hui. Il doit etre plus optimiste que Andrew Sheridan, pilier des Sharks, qui doit passer un scanner des ligaments du genou droit, alors que Mark Cueto, qui ne faisait pas partie du XV de départ, pourrait etre en arrêt pour un mois.
 
Mais, la blessure de Corry pourrait n’etre qu’un problème provisoire et les derniers dommages sont moins significatifs que ceux qu’ils ont pu connaître dans les semaines précédentes.
 
‘ Le monde est-il contre moi ? ‘, voila ce que doit se dire Fabien Galthié, coach du Stade Français, après avoir perdu sa première ligne pour le ¼ de finale de la Hcup contre les Leicester Tigers.
 
Sylvain Marconnet est hors circuit après s’etre cassé la jambe en faisant du ski et David Auradou est arrêté pour trois mois après s’etre abîmé l’épaule en glissant sur de la glace.
 
Pour ajouter aux difficultés de Galthié, le talonneur français international Dimitri Szarzewski doit faire face à une coupure de trois mois après son opération à l’épaule.
 
De plus, Mauro Bergamasco sera absent pendant quatre mois, suspension décidée après qu’il ait frappé le capitaine gallois Stephen Jones pendant le match des VI Nations Italie/Pays de Galles.
 
Le coach des Tigers déclare tout de même que de son coté, ils peuvent très bien remplir leurs objectifs, même sans les services de Corry.
 
 
« Nous allons essayer de combattre sur chacun des trois avants parce que nous sommes un grand club et nous avons place la barre très haut, » dit Pat Howard, l’entraîneur principal de Leicester.
 
Bien que le dos de Lewis Moody l’empêche de jouer, l’entraîneur voit trois autres joueurs internationaux, Julian White, Leo Cullen et Martin Castrogiovanni, redevenir disponibles dés cette semaine.
 
 
« Avant les VI Nations, nous jouions du rugby exceptionnel, » dit Moody. « Mais c’est de l’uniformité dont nous avons besoin. Nous prendrons la confiance si nous gagnions, tandis que l’année dernière, quand nous avons perdu dans les demis finales, nous sommes tombés de très haut. »