Le Biarritz Olympique intègre ce vendredi l’Elite européennes des clubs à 50 matchs de H Cup au moins en affrontant l’Overmach Rugby Parma à Sports Aguilera.

Patrice Lagisquet, était présent pour ce demi-centenaire de matches du tournoi qui a permis une double célébration, du club et de l’entraîneur.

Biarritz sera le 12e club à atteindre les 50 matches, et Serge Betsen, le troisième ligne qui a marqué deux essais dans le premier match de Heineken Cup de son équipe contre les Northampton Saints le 7 octobre 2000, ne tarit pas d’éloges sur les réussites de Lagisquet.


‘ 50 matches en Heineken Cup, c’est fantastique pour Biarritz ‘, a déclaré Betsen, alors que l’équipe leader de la Poule 6 est à la recherche de sa cinquième victoire dans le 12e tournoi de Heineken Cup. »


‘ Comme avant l’an 2000, nous ne nous étions pas qualifiés pour cette compétition, il semble que nous soyons capables de bien réussir dans les phases d’élimination directe – et c’est quelque chose dont nous sommes extrêmement fiers – mais je suis un peu déçu de n’avoir participé qu’à 38 de ces matches.e


‘ Ayant joué dans la toute première saison, j’aurais aimé avoir un meilleur score, mais si je n’avais pas été blessé la saison dernière, j’aurais été beaucoup plus proche de Nicolas (Brusque). »


‘ Il faut accorder à Patrice (Lagisquet) tout le crédit qu’il mérite, il est avec nous depuis le début et c’est lui qui a su avoir la vision et l’étoffe du dirigeant qui nous a permis d’arriver la où nous en sommes maintenant. »


‘ Grâce à son fantastique talent de dirigeant et à son souci du détail, nous avons pu remporter un grand nombre de matches, même si j’avais vu, à l’époque où j’étais à Biarritz, des changements impressionnants dans notre préparation aux matches et notre attitude vis-à-vis du tournoi. »


‘ Nous avons commencé avec la European Challenge Cup et aujourd’hui, nos sentiments sont radicalement différents de ceux que nous avions à l’époque – la Heineken Cup est un tournoi plein de magie, que nous adorons disputer. »


‘ Comparés aux compétitions nationales, les matches sont de très grande qualité et pour nous, c’est une aventure extraordinaire chaque saison. ‘


Jusqu’à présent, Biarritz a tout gagné en Poule 6, en récupérant un point de bonus à chacun de ses quatre matches contre les Border Reivers (deux fois), à l’extérieur contre Overmach Rugby Parma et à domicile contre les Northampton Saints.


‘ Je sais que le bruit a couru que nous serions la première équipe à se qualifier avec 30 points, mais on l’a évacué de nos esprits ‘, a déclaré Betsen. ‘ Avant tout, nous nous concentrons sur des victoires, les points de bonus ne sont que ce qu’ils sont : un bonus, et on ne peut jamais rien prendre pour acquis, surtout avec la qualité des équipes de ce tournoi. »


‘ Cela dit, nous irons à Northampton en sixième journée pour gagner. Nous sommes très bien préparés pour le match à domicile contre Parme, qui est à l’évidence un match qu’on doit gagner, mais il ne sera pas question d’avoir des joueurs au repos pour le déplacement à Franklin’s Gardens. »


‘ Je sais qu’on n’a jamais gagné là-bas, mais ce tournoi permet de tracer de nouvelles frontières et d’écrire l’histoire. Nous voulons battre Northampton, et nous ferons tout ce que nous pourrons pour atteindre cet objectif. »


‘ Nous vivons une période fantastique, en partie parce que Benoît (August), notre capitaine, est appelé en équipe de France. Pour lui, c’est une nouvelle extraordinaire et un tribut à l’immense travail qu’il a fait comme capitaine de Biarritz depuis le début de la saison. Pour nous, il préside une fantastique saison de rugby européen et apporte un énorme plus au groupe. ‘