Mike James est une figure majeure du Stade Français qui se régale à l’avance du défi auquel il sera confronté l’équipe en allant chez les Ospreys dimanche après-midi.

Les Ospreys ont battu le Stade 13 à 8 à Swansea la saison dernière et, même s’ils ont perdu 27 à 14 à Paris en deuxième journée, James est convaincu que l’équipe régionale galloise est encore plus forte cette saison.

‘ Les Ospreys sont une équipe qui s’est beaucoup améliorée depuis l’année dernière et nous devrons nous méfier quand nous irons au Pays de Galles ‘, a déclaré James.


‘ J’étais sur le banc pendant ce premier match, mais après avoir visionné la cassette du match, il nous est apparu clairement que c’était une équipe bien meilleure qu’il y a 12 mois, et qui mérite notre respect. »


‘ Pour autant que je sache, toutes les équipes galloises s’améliorent, et les Ospreys sont extrêmement bien organisés et professionnels dans tout ce qu’ils entreprennent sur le terrain. »


‘ On ne s’attendait peut-être pas à ce qu’ils soient aussi solides, ils ont à l’évidence plusieurs joueurs de qualité et sont puissants en touche. »


‘ Maintenant, nous savons que si nous voulons nous qualifier pour les quarts de finale, il va falloir l’emporter au Pays de Galles – et nous savons que ce sera tout sauf facile. »


‘ Mais pour des sportifs professionnels, c’est fantastique de se trouver dans cette situation – une situation de ‘ ça passe ou ça casse ‘ comme celle-ci, en Heineken Cup, ne peut que stimuler. »


‘ Les gens parlent du point de bonus défensif que nous avons récupéré à Sale en quatrième journée, mais nous verrons plus tard si ce point a été important – et s’il entre en ligne de compte – les deux week-ends qui viennent, nous avons deux énormes matches contre les Ospreys d’abord, puis contre Calvisano qui vient à Paris six jours après. ‘


Le Stade Français et les Ospreys ont trois victoires chacun, mais le club français, en tête de la Poule grâce à un point de bonus de plus que les Sale Sharks, est capable de mettre le feu aux poudres avec les matches à venir contre Rugby Calvisano et les Ospreys.


‘ La première règle du rugby français, c’est de remporter les matches à domicile. Ensuite, si on perd à l’extérieur, on ressort le vieil adage selon lequel les équipes françaises ne voyagent pas bien. »


‘ Pendant cette Heineken Cup, on a vu Toulouse se faire battre en Ulster et à Llanelli, et il est évident que nous avons mal voyagé lorsque nous sommes allés à Manchester en dernière journée. »


‘ Nous sommes plutôt ambitieux dans nos plans de jouer un rugby d’attaque, mais nous devons aussi être en mesure de nous adapter aux conditions ambiantes, et nous avons trop essayé de faire tourner le ballon contre Sale alors que les conditions météo étaient épouvantables. »


‘ Quoiqu’il en soit, nous sommes en tête du Top 14 et toujours en lice pour une place en quart de finale de Heineken Cup, que nous devons essentiellement à la pré-saison que nous avons eue, avec un entraînement et des matches appropriés. »


‘ Toulouse et Brive sont les seuls clubs français à avoir remporté la Heineken Cup, si nous pouvions aller jusqu’au bout, ce serait une reconnaissance fantastique pour notre club et notre président, Max Guazzini. Il a tant fait pour le rugby à Paris et en France en général, ce serait fantastique que nous puissions gagner quelque chose cette année. »


‘ Comme nous n’avons pas réussi ces deux dernières saisons, nous allons chercher à inverser la tendance au cours des mois qui viennent. ‘