Une défaite de 7 points, 29-22, contre Leicester n’a rien d’infamant. Mais pour les Parisiens, elle garde le même goût amer que celle expérimentée en finale de la H Cup 2001 contre ces mêmes Tigers. Et pour cause, le scénario, bien que différent peut se résumer en quelques mots.

Paris contrôle la furia anglaise et leur puissance, marque et défend avec beaucoup de sang froid et se retrouve virtuellement vainqueur jusqu’à cinq minutes du terme de la rencontre…


“Je n’en veux pas à mes joueurs, ils ont été très bons pendant plus de 70 minutes”, expliquait Fabien Galthié, plus déçu que frustré. “Pour la qualification, n ous n’avons plus notre destin en main, il faudra une victoire avec cinq points contre les Ospreys et que Leicester ne gagne pas à Clermont. Mais bon, Clermont est éliminé et Leicester ira avec la qualification en ligne de mire…”