Tout avait pourtant commencé mal pour les Biarrots, menés rapidement (6e) à la marque après un essai du capitaine de l’Ulster Best suite à une pénaltouche.

Sous la pression de plus de 12 000 spectateurs massés à Ravenhill, l’Ulster pousse mais se met à la faute donnant l’occasion à Yachvili de ramener les siens à deux points en passant un but (5-3, 12e).


Petit à petit, les Biarrots prennent sans s’affoler la mesure de l’engagement physique adverse et suite à un déboulé de Bidabé, Bobo conclue l’action pour clore la marque de la mi-temps, 5-8.


Au retour, si le BO semble dominateur ontamment devant, ce sont les Iurlandais et Humphreys (but, 51e) qui reviennent sur les talons biarrots.


Heureusement, Biarritz se détache grâce à un essai de Balan transformé par Yachvili qui récompense comme un symbiole le pack visiteur (64e, 8-15).


Ce sont deux buts de Yachvili qui donnent définitivement de l’air à Biarritz qui se détache 21-8 puis définitivement 24-8 avec un drop de Peyrelongue.


Avec cette victoire à l’extérieur, Biarritz a ouvert grandes les portes des quarts de finale. Pour que la fête soit complète, reste au BO à s’imposer lors de la dernière journée, à domicile, le week-end prochain, et si possible avec le point de bonus.