Dès la sixième minute, Bath se met à la faute en mêlée, et des 35 mètres à droite, Péclier passe le but. Bourgoin – Bath: 3-0

14e: Malgré une énorme séquence de jeu des Anglais, ces derniers échouent sur une défense berjalienne disciplinée et efficace. Sur la touche, les Berjaliens se mettent à la faute que Barkley tente et réussit. Bourgoin – Bath: 3-3


Peu avant la demi-heure, grosse pression iséroise qui par deux fois échoue à quelques mètres de la ligne… mais après cette période de domination stérile, Bath par l’intermédiaire de son centre Cheeseman remonte le terrain de Bourgoin, Petrilli se mettant à la faute après le plaquage. Des 45 mètres en face, Barkley manque le but.


Toujours appuyé sur une défense hermétique et rigoureuse, Bourgoin tient bon et comme la mêlée iséroise semble avoiur pris l’ascendant sur son homologue anglaise, la récompense interveint à la 39e minute avec une pénalité (mêlée écroulée) que Péclier, des 45 mètres en face, convertit en trois points supplémentaires. Bourgoin – Bath: 6-3 La pause est atteinte sur ce score.


A la reprise, Bourgoin tente de dynamiser le jeu pour avec l’intention annoncée de tenter de marquer le plus d’eesais possibles. Mais les Anglais ne sont pas premier de la poule pour rien et le jeu s’équilibre jusqu’à ce contre de Petrilli. Le flanker berjalien chippe un ballon au coeur d’un regroupement et tape loin, Janin, n’est pas loin de reprendre. Malgré une bonne récupération et un passe au pied dans l’en-but, Bourgoin n’est pas payé de ses efforts (47e).


Après un bel effort de Coux sur son aile, l’ailier Welsh se met deux fois à la faute. des 45 mètres à gauche, Péclier passe le but (51e). Bourgoin – Bath: 9-3


La réaction anglaise ne se fait pas attendre. A la 54e, après un énième regroupement, le demi de mêlée Walshe voit dans l’axe un trou de souris et passe pour aller marquer seul. Barkley transforme. Bourgoin – Bath: 9-10


Autour de l’heure de jeu, les impacts sont tous anglais et Bourgoin souffre. L’abnégation défensive (quels plaquages!) permet aux Isérois de retarder l’échéance… Sur un côté fermé, Lipman conclue en coin après une dernière remise intérieure de David Bory. Du bord de touche à gauche, Barkley transforme. Bourgoin – Bath: 9-17


Désormais, le pressing des Anglais, plus physiques, ayant usé mal Bourgoin, la domination est sans partage. Inéxorablement, Bath semble s’acheminer vers la victoire.


Une tendance confirmée à la 75e, après un surnombre bien négocié par Welsh, Finau et Delve qui trouve Cheeseman pour conclure en coin la marque finale. Bourgoin – Bath: 9-22